SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 December 2022, Monday |

Bulletin d’information de « Sawt Beirut International » du jeudi 23 décembre 2021

Dans le bulletin d’aujourd’hui:
-Quel est le sort des relations entre le Mouvement patriotique libre et le Hezbollah?
– Une solution temporaire à la crise du pain… Et la contrebande de farine?
– Cadeau de la Banque du Liban

Encore une fois, merci aux habitants d’Ain El Remmaneh. Le procès déposé en leur nom par l’avocat Elie Mahfoud et plusieurs autres avocats contre le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, est plus qu’important et a plus d’une signification.Nasrallah avait l’habitude d’exercer son pouvoir sur les Libanais sans craindre un procès ou une plainte mais après aujourd’hui, la situation est différente. Les Libanais sont fatigués du silence et de la soumission. Ils étaient fatigués du doigt toujours levé par Hassan Nasrallah face à leur visage, et ils ont décidé de lever le doigt de la justice face à lui. Le pouvoir judiciaire osera-t-il et agira-t-il contre le secrétaire général du Hezbollah ou l’emprise des armes sera-t-elle plus forte que l’emprise de la vérité et de la justice? Et surtout, les forces de sécurité intérieures mettent-elles en œuvre ce que la justice leur demande, ou feront-elles, comme dans l’affaire Ali Hassan Khalil, sous prétexte que la paix civile présuppose cela? Ce qui s’est passé n’est pas normal. Cela prouve une fois de plus que les Libanais ont franchi la barrière de la peur du Hezbollah et de ses armes.Ils sont plus audacieux que leur État et leurs fonctionnaires qui ne font rien pour limiter le pouvoir du Hezbollah et son contrôle sur la prise de décision au Liban. Comme cela aurait été mieux si les dirigeants libanais aient le courage nécessaire pour faire face à Hassan Nasrallah et à son parti, qui ne croit qu’à la force et aux armes!