SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 25 September 2021, Saturday |

Bulletin d’information de « Sawt Beirut International » du Lundi 6 Septembre 2021

Dans le bulletin d’informations d’aujourd’hui:

– L’impasse dans la formation du gouvernement a été violée par les communications des dernières heures… Va-t-il réussir cette fois?

– Geagea propose des élections présidentielles anticipées… Le Liban est-il entré dans une nouvelle phase?

– La réunion du Quartet a eu lieu en Jordanie. Le gaz a été acheminé au Liban sans obstacles

Si le gouvernement est formé dans les deux prochains jours, le régime au pouvoir au Liban prouvera qu’il est l’un des régimes au pouvoir les plus grossiers au monde.

Depuis exactement un an et un mois, nous cherchons un gouvernement… mais en vain !

Une succession de mandats de trois présidents et le gouvernement n’a pas été formé. De plus, le dollar a franchi le seuil des vingt mille livres, et le gouvernement n’a pas été formé.

Les gens mouraient de faim, souffraient d’oppression et d’humiliation, et cherchaient une pilule et une goutte d’essence, et le gouvernement n’était pas formé.

Et les raisons sont toujours de nature insignifiante, donc « il ne faut pas penser » un seul instant que les personnes au pouvoir au Liban diffèrent sur une question fondamentale.

Non. Toutes ces questions sont parmi les dernières préoccupations du système en place et ne tombent pas dans ses calculs étroits.

Toute l’inquiétude des membres du gang au pouvoir se limite à savoir comment répartir les parts, les positions et les gains, c’est-à-dire comment partager le fromage du pouvoir à l’heure où les réfrigérateurs libanais ne contiennent plus aucune sorte de fromage !

L’important est que du coup, après que la perspective de former le gouvernement ait semblé bloquée, et après beaucoup de discussions sur les excuses du Premier ministre désigné, la révélation est tombée après un appel téléphonique entre le président français Emmanuel Macron et le président iranien Ibrahim Raisi.

En quelques instants, l’atmosphère de pessimisme s’est dissipée et a été remplacée par une atmosphère d’optimisme.

Il semblait que la naissance attendue du gouvernement depuis treize mois était devenue une question d’heures.

Quelqu’un se demande-t-il encore pourquoi le système au pouvoir est-il considéré comme l’un des pires au monde ?

Y a-t-il quelque chose de pire que des dirigeants et des fonctionnaires qui n’écoutent pas la voix de leur peuple, mais se diversifient plutôt en exécutant les ordres des États ?

Y a-t-il quelque chose de pire que des dirigeants qui se prétendent maîtres à l’intérieur du pays, alors qu’ils ne sont que de petits esclaves à l’étranger ?