SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 January 2023, Saturday |

Bulletin d’information de  » Sawt Beirut International » du vendredi 1 octobre 2021

Dans le bulletin d’aujourd’hui:

– Trente ans après sa signature, que reste-t-il de l’Accord de Taëf?
-Le gouvernement Mikati essaie de faire taire les journalistes et de les tenir responsables de la frustration
-Une banque qui a saisi l’argent des déposants l’a volé clairement

Au mandat fort tout est possible.Croyez-vous, par exemple, qu’au Liban au XXIe siècle, nombreux sont ceux qui proposent leurs organes à la vente en raison des difficultés économiques dont ils souffrent? La nouvelle est du journal britannique « The Times », connu pour son sérieux et sa sobriété. La coordinatrice de la Commission nationale pour le don et la transplantation d’organes et de tissus humains, Farid Younan, a souligné que le phénomène était limité aux réfugiés syriens dans le passé, et ensuite la plupart des appels téléphoniques provenaient de Libanais en situation de pauvreté souhaitant vendre leurs organes.

Cette nouvelle douloureuse, qui viole les droits humains fondamentaux, a-t-elle touché l’un de nos responsables? Est-elle parvenue, par exemple, au Président de la République, qui parle chaque jour avec son équipe politique du mandat fort et qui confirme, dans une occasion et sans occasion, que le Liban au terme de son mandat va etre mieux qu’au début?La douloureuse nouvelle est-elle parvenue au président du parlement au pouvoir il y a trente ans, alors que les choses se détériorent? Et le premier ministre et les nouveaux ministre qui promettent le sauvetage avec confiance? De toute façon, tout avec ce système est à vendre! Comment les gens vendent-ils pas leurs organes dans une patrie que ses dirigeants et fonctionnaires proposent chaque jour et chaque heure à la vente à un bas prix?