SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 October 2022, Tuesday |

Bulletin d’information de « Sawt Beirut International »- Jeudi 20 janvier 2022

Dans le bulletin d’aujourd’hui:

– Après que Washington a donné son feu vert, les solutions sont proches dans les heures d’alimentation électrique.
– Liliane Cheaito avec deux blessures… L’attentat à la bombe dans le port de Beyrouth, l’injustice et l’opression de son mari et les tribunaux.
– Après Hiba… Le Liban s’attend à un nouveau blizzard dimanche prochain.

Quatre mois avant les élections législatives, Gebran Bassil essayait de jouer le rôle de l’héros, et fait l’illusion qu’il n’était pas pleinement en accord avec le Hezbollah.
Dans sa dernière déclaration, il a reconnu que l’accord de Mar Mikhaël entre le CPL et le parti n’avait pas réussi à construire l’État et qu’il devait être développé en termes de réforme.
De quelle réforme parle Gebran Bassil ? Comment deux partis embourbés dans la corruption peuvent-ils parvenir à des réformes et construire un état de transparence et de droit ?
Pour faire un rappel, le Courant patriotique libre est directement responsable du gaspillage de plus de 30 milliards de dollars en raison de sa politique de corruption dans le secteur de l’électricité. Son allié, le Hezbollah, est également responsable de la privation du Trésor public de milliards de dollars pour protéger la contrebande par des passages illégaux et de priver les douanes libanaises de grosses sommes d’argent.

Par conséquent,on peut appliquer aux deux équipes le proverbe suivant: « Docteur, il faut se soigner de vous même d’abord!!  »

Bassil ne s’arrête ici, mais il est passé à la question des armes du Hezbollah, où il a appelé à les mettre sous le contrôle de l’Etat, sans que le but soit de le désarmer.
Quel est ce mensonge qui ne trompe personne ? Pourquoi une équipe politique particulière a-t-elle le droit de maintenir sa milice armée, alors que toutes les milices sont désarmées depuis plus de 30 ans? Y a-t-il un État dans le monde avec deux armes : une arme légitime appartenant à l’État et une arme illégale appartenant à une partie ? Alors, Gebran, assurez-vous que le pays qui prétend que vous le voulez et le cherche ne peut pas exister tant qu’il y a un État qui lui fait concurrence, et tant que cet État est plus fort que l’État grâce à votre courant!!