SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 January 2022, Saturday |

Bulletin d’information de « Sawt Beirut International » – Jeudi 6 janvier 2022

– Le Hezbollah exige le dessaisissement d’al-Bitar avant de parler de tout accord pour démanteler le gouvernement
– Chef de la police de Dubaï : Hassan Nasrallah est un ennemi odieux des Arabes et doit être arrêté
– Manteau de Nasrallah à vendre.. Où sa pratique contre l’Arabie saoudite et la FINUL mènera-t-elle?

Michel Aoun a une équation claire qui ne peut tolérer l’interprétation ou la confusion : le monde entier est dans une côté et Gebran Bassil est dans l’autre. Pour cette raison le président ne sera assuré que s’il remet les clés du palais de baabda fin octobre 2022 à son héritier politique du Courant patriotique libre.
Ceux qui ne croient pas au scénario devraient revenir au récent discours de presse du président Aoun, qui a déclaré: « Si Bassil aspire à la présidence, il doit être compétent … Mais ils ont peur de lui parce que je l’ai élevé et qu’il ne fait pas de commerce ».
Cette phrase sans ambiguïté n’indique-t-elle qu’Aoun veut fortement que Bassil lui succède à la présidence de la république, et qu’il croit qu’il est le meilleur et le plus efficace pour cette tâche ?
De ce point de vue même, nous pouvons comprendre la tension politique entre Aoun-Bassil d’une part et Nabih Berri-Hassan Nasrallah d’autre part.
Aoun veut que le Hezbollah s’engage à soutenir Bassil jusqu’à la fin de la bataille présidentielle, même si les institutions constitutionnelles doivent être perturbées pendant plus de deux ans, comme cela s’est produit avant son élection.
Mais le parti ne veut pas répéter deux fois la même erreur, et ne donnera aucun promet à Aoun ni à Gebran lors des élections présidentielles. Tant que ce sera le cas, les crises continueront, la convulsion politique se poursuivra, et le gouvernement ne se réunira probablement pas à nouveau, sauf peut-être une seule fois…
Le dollar continuera également d’augmenter, et les gens continueront de tomber vers le bas…
En bref: nous sommes passés du stade des ambitions d’Aoun au stade des ambitions du Bassil, et dans les deux cas, seuls les gens ont payé, paient et paieront le prix!