SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Bulletin d’information de Sawt Beirut International pour le jeudi 1er juillet 2021

Dans les nouvelles d’aujourd’hui:

– La crise de l’essence s’aggrave, dees problèmes au milieu des files d’attentes d’humiliation et les sousces de saet Beirut International confirment l’existence des solutions

– Un rapport choquant de l’UNICEF, plus de 30% des enfants libanais dorment le ventre vide

– L’Administration transforme la carte de financement en carte électorale et prévoit de saisir 900 millions de dollars

Plus de 30% des enfants libanais ont dormi ventre vide le mois dernier parce qu’ils ne peuvent pas bénéficier d’un nombre suffisant de repas et ne recevaient pas les soins de santé primaires dont ils avaient besoin. 77% des familles libanaises n’ont pas assez de nourriture ou d’argent pour l’acheter, les informations fournies par une étude de l’UNICEF sur la situation des enfants au Liban, les chiffres sont vraiment choquants, nous savons en regardant que la situation socio-économique est difficile, mais de voir les proportions et les chiffres nous met dans une situation effrayante, les chiffres ne plaisantent pas et les ratios ne sont pas un point de vue, surtout lorsqu’ils sont effectués par des organismes internationaux et des organisations telles que l’UNICEF connu pour leur sobriété et leur crédibilité.

Face à ces chiffres, qu’ont fait nos fonctionnaires? Rien, l’étude de l’UNICEF est passée comme si ce n’était pas le cas, silence appliqué aux piliers du système comme si le monde était en bénédiction, dans les pays du monde où la publication de tels chiffres provoque un choc et force les gouvernements soit à démissionner, soit à changer leurs politiques sociales, ici essentiellement quoi dans un gouvernement bien qu’il y ait deux premiers ministres, le premier démissionnaire et dur et ne veut même pas faire des affaires et le second est coûteux et ne peut pas composer pour des milliers de considérations.

En attendant, tout se détériore, en argent et en économie, avec un gâchis et des lois drôles, comme la loi sur les cartes de financement, c’est une loi bâtarde que personne ne sait où l’argent sera dépensé ni le mécanisme qui suivra pour le mettre en œuvre, comme si elle était approuvée pour examen. Bref c’est une carte électorale plus qu’une carte de financement et c’est aussi une carte parce qu’elle paralysera les déposants le reste de la réserve obligatoire À la Banque du Liban.

En attendant que les yeux du Vatican voient les résultats de la réunion spirituelle là-bas, et quele pape François a appelée , le début de la solution sera-t-il résolu par le vatican ou les démons du Liban et ses politiciens sont-ils plus forts que tout le monde, même des saints?