SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 25 January 2022, Tuesday |

Bulletin d’information de « Sawt Beirut International » – samedi 8 décembre 2022

Dans le bulletin d’aujourd’hui:
– Qui va gagner dans les batailles politiques entre Aoun et Berri?
-Les élections du Syndicat des dentistes survivront-elles à l’intimidation cette fois-ci?
– Qui sauvera la foret de Beyrouth du chaos et de la négligence?

Dans son discours aux Libanais, le Président de la République a envoyé des messages clairs contre le Hezbollah… et le parti est resté silencieux! Le chef du Courant patriotique libre est monté en puissance dans sa conférence de presse contre le Hezbollah… et le parti est resté silencieux ! Cette organisation solide (Hezbollah) qui constitue le bras armé de l’Iran au Liban n’aime pas les déclarations, mais croit plutôt en l’action. C’est exactement ce qu’il a pratiqué par le biais de Berri contre le Président de la République, puis contre son gendre, Gebran Bassil. Nabih Berri, qui est devenu la figure de proue du parti dans la « confrontation » avec le Président de la République et le chef du Courant patriotique libre.

Ainsi, la semaine politique s’est terminée par une double perte pour le président et le courant. Aoun a été contraint de signer un décret invitant le parlement à tenir une session exceptionnelle, après avoir refusé avec arrogance, avant de découvrir que l’entêtement est inutile car Nabih Berri et le Hezbollah, obtiendront la majorité requise pour ouvrir une session exceptionnelle. Aoun a également perdu la bataille de la convocation du Conseil des ministres dans les deux prochains jours, comme a déclaré Najib Mikati en quittant le palais de Baabda. Il est apparu clairement que les « 2 jours » de Najib Mikati correspond à aux moins deux semaines, et qu’il n’y aura donc pas de réunion du cabinet, du moins dans un avenir prévisible.

Il reste la troisième bataille, et elle concerne la table de dialogue national réclamée par le président de la République. Toutes les informations aboutissent à l’affirmation que la table est un projet sans utilité, et qu’elle le restera parce que le parti ne veut pas discuter de la stratégie de défense.

Donc, une fois de plus, le Hezbollah prouve qu’il a fait de la présidence et du Courant patriotique libre ses otages. S’ils n’agissent pas conformément à ses intérêts et à ses diktats, ils recevront des coups douloureux de la part du véritable allié du parti : Nabih Berri. Félicitations à Aoun et Bassil pour leur alliance mortelle et destructrice avec le Hezbollah, qui les a dépourvus de la légitimité du pouvoir et de la légitimité au sein de l’opinion publique !