SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 17 August 2022, Wednesday |

Bulletin d’information de « Sawt Beirut International » – vendredi 7 décembre 2022

Dans le bulletin d’aujourd’hui:
-Marwan Hamadeh lance l’attaque la plus violente contre Aoun, Bassil et Nasrallah
-Les files d’attente d’essence reviendront-elles dans la nouvelle année ?
-Factures élevées d’abonnement aux générateurs dont certaines en dollars frais

Dans un état défaillant, tout est possible. Et dans un état défaillant, tout s’est effondré… même les réglements.Le vide est demandé et les batailles constitutionnelles absurdes ne s’arrêtent pas, tandis que les gens souffrent. C’est exactement notre cas au Liban aujourd’hui. Tout est devenu un projet à problèmes. Et chaque action entre les fonctionnaires ouvre la porte à des conflits sans fin. Lorsque nous avons commencé à être optimistes quant à la possibilité d’un retour à la vie des institutions constitutionnelles en ouvrant une session du Parlement et en convoquant le Conseil des ministres à se réunir il nous est devenue clair que c’était un mensonge. Il est vrai que la Chambre des représentants peut se réunir selon un plan sur lequel les première et deuxième présidences n’ont pas été d’accord, mais il est certain que jusqu’à présent il n’y aura pas une réunion au conseil des ministres. Pourquoi? Le Hezbollah ne veut pas de cela.Le premier ministre veut beaucoup la session. Nabih Berri ne s’y oppose pas en profondeur, et toutes les forces politiques le sont aussi.Seul le Hezbollah ne veut pas revenir à la table du gouvernement. La raison apparente: les enquêtes sur le crime du port et la volonté de changer l’enquêteur judiciaire Tarek Al-Bitar. Mais il y a des raisons plus profondes, plus précises et plus dangereuses. Le parti ne veut plus le Liban que nous connaissons.C’est-à-dire la constitution du Liban de 1943 et la constitution de Taëf. Il veut une autre patrie, détaillée selon ses mensurations, et selon la mesure du surplus de pouvoir qu’il exerce au Liban et exerce en Syrie, en Irak et au Yémen.Par conséquent, la détérioration de la situation est dans son intérêt, car elle conduit à la mort de l’État de Taïf et à la naissance d’un autre État dans lequel il controle.Par conséquent, ne vous attendez pas à une étape positive de la part du parti. Par conséquent, il n’y a pas non plus de réunion du Conseil des ministres.Pour cette raison aussi, gardons les yeux rivés sur les élections législatives de mai, afin qu’elles ne soient pas aussi une victime du Hezbollah au Liban.