SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 December 2021, Sunday |

Bulletin d’information de Sawt Beirut Intetnational – Mardi 19 octobre

À Hassan Nasrallah:Est-ce-que le chemin vers Chebaa passe par Ain el-Remmaneh?

« Je suis le seul dirigeant du Liban, alors écoutez-moi et obéissez-moi. » Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a fait l’éloge des Libanais. Il a parlé en donnant des ordres .
Dans la situation libanaise, il se déplaçait entre le pouvoir judiciaire, la politique et l’armée sans aucun embarras, et dans la situation chrétienne, il parlait des chrétiens comme s’il était leur gardien, qui était responsable de leur présent et de leur avenir.

Ceux qui ont écouté Nasrallah ont clairement noté que les chrétiens choisissent entre deux choses : soit ils se réfugient au Hezbollah pour les protéger des extrémistes et de Daech, soit ils deviennent menacés dans leur sécurité, leur sûreté et leur existence.
Qui a dit à Nasrallah que les chrétiens veulent être sous sa protection, ou veulent-ils vivre avec les siens ? Qui a dit à Nasrallah que les chrétiens ont peur et que le parti est le seul remède à leur peur ?
Les chrétiens, comme les musulmans, ne veulent que l’État. Seul l’État doit protéger ses enfants, et tout le reste est une erreur qui conduit à des erreurs fatales, même des péchés. Et c’est là que nous arrivons à l’essentiel.
En menaçant les forces libanaises, Nasrallah a révélé un secret militaire pour la première fois, quand il a dit que le Hezbollah avait 100 000 combattants. Ce message secret est-il à la fois public et dirigé contre les forces libanaises ou à la fois à l’intérieur et à l’extérieur ?
Alors, comment un parti interne admet-il que son armée est plus nombreuse que l’armée libanaise et la menace à l’intérieur ? N’est-ce pas là une cible pour la paix civile ?

M. le Secrétaire général : Assouplissez un peu votre tonalité et montrez votre force. Avant que tu menaçes les forces libanaises par tes 100 000 combattants, j’aimerais que vous vous souveniez qu’il y a Israël au sud du Litani. Je souhaite que vous vous souveniez des fermes de Chebaa et des collines de Kfarchouba.  J’aimerais que vous vous souveniez de Jérusalem, que vous chantez jour et nuit. À moins que la route de Chebaa et Kfarchouba et Jérusalem ne passe par vous et votre groupe à Tayouneh et Ain Al-Remmaneh!!