SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 October 2021, Thursday |

Bulletin d’informations de « Sawt Beirut International » du dimanche 15 août 2021

Dans le bulletin d’informations d’aujourd’hui :

– L’explosion d’un dépôt d’essence à Al Tlel provoque un massacre.
– Des chiffres choquants révèlent l’ampleur de la contrebande de carburant vers la Syrie.
– Des différences énormes entre les revenus et les dépenses des citoyens.

Bienvenue dans la République de la Mort. Des nitrates dans le port de Beyrouth à l’essence à Al Tlel au Akkar, le titre est le même : négligence et corruption qui mènent à la mort. Beyrouth a brûlé et détruit depuis un an et dix jours. Et voici Akkar qui brûle aujourd’hui, et les autres régions seront dans la même situation, si nous ne remédions pas à la situation, et si nous ne nous libérons pas, nous et notre pays, des faux dirigeants, des politiciens corrompus et des fonctionnaires irresponsables, et si nous ne les éliminons pas seulement du gouvernement, mais de notre présent et de notre avenir ! Le Courant du Futur est accusé du crime. Le Courant patriotique libre est également accusé, et les deux courants se lancent mutuellement des accusations. Si la responsabilité du Courant patriotique libre est indéterminée et non fixée, du moins jusqu’à présent, la responsabilité de Courant de Futur est presque certaine.

Le propriétaire du terrain où s’est produite l’explosion est connu pour être proche du Courant du Futur et pour avoir voté pour l’un de ses représentants lors des dernières élections. Le propriétaire des réservoirs sur le terrain a une relation étroite avec deux représentants du Courant du Futur, Walid al-Baarini et Muhammad Suleiman. De plus, le propriétaire des réservoirs a été détenu pendant deux mois en raison de sa réputation de contrebandier, sans que l’affaire n’entraîne le retrait de la couverture du Courant du Futur à son égard.

Le Courant de Futur s’est-il transformé d’un courant politique avec une cause en un courant commercial ? S’est-il transformé d’un courant de principe qui défend l’État de vérité et de droit en un groupe d’intérêts qui défend le non-État et les mafias de la calomnie et de la contrebande ? Et le plus dangereux dans l’explosion d’Al Tlel, qui a fait 22 victimes à ce jour, c’est qu’elle se termine comme si elle n’avait jamais eu lieu.

Une enquête transparente est nécessaire pour révéler les représentants et les dirigeants qui possèdent ou bénéficient des réseaux de contrebande de carburant vers la Syrie. Si nous ne le faisons pas, le sang des victimes sera gaspillé, et l’avenir de notre existence sera vain. Une dernière question demeure : Après tous ces faits, ne sommes-nous pas en droit d’appeler les députés du Courant du Futur les députés du non-Futur ?