SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 November 2022, Monday |

Bulletin d’informations de « Sawt Beirut International » du lundi 27 décembre 2021

Dans le bulletin d’aujourd’hui:

– L’Information de Sawt Beirut International: l’Arabie Saoudite a décidé de rentrer fortement au Liban
– Dans le mandat de l’obstruction… Quelles sont les personnes les plus en vue qui perturbent?
– Comment l’État vole-t-il l’argent des expatriés?

Une heure plus tard, le président de la République enverra un message public aux Libanais, dix mois avant la fin de son mandat.

Que dit le président Aoun?

Est-il vrai qu’il abordera les relations de l’État avec le Hezbollah, et comment la politique d’obstruction pratiquée par le duo chiite a conduit et conduit à la détérioration de la situation au Liban à tous les niveaux?

En logique et en principe, c’est ce que le président de la République voulait de son message.

Cependant, les communications des dernières heures ont peut-être un peu, voire beaucoup, modifié le contenu et le ton du message.

Selon les informations de Sawt Beirut International, la rencontre qui a eu lieu dans la nuit à Al-Bayada entre le chef du Mouvement Patriotique Libre, Gibran Bassil, et le responsable de l’Unité de Liaison et de Coordination du Hezbollah, Wafiq Safa, a conduit à une décision de calmer le plus possible entre le Hezbollah et le mouvement et le Mouvement patriotique libre, et donc son ton sera léger.

En tout cas, personne ne s’attendait à ce qu’Aoun franchisse les lignes rouges avec le Hezbollah, afin qu’il rétablisse la position politique qu’il a officiellement consacrée, depuis le protocole d’accord avec le Hezbollah en 2006.

L’homme n’est pas en mesure de se libérer de ce que le Hezbollah lui a offert.

Il est vrai qu’Aoun est celui qui a assuré la couverture populaire chrétienne du parti depuis 2006, mais Aoun, en revanche, doit au parti le pouvoir d’obstruction pour l’amener à la présidence de la république.

En outre, le Mouvement patriotique libre a besoin de chaque vote du parti pour éviter des retombées majeures lors des prochaines élections législatives.

Ainsi, le Président de la République et le Mouvement Patriotique Libre sont devenus les otages politiques du Parti Jaune.

Deux otages devraient-ils chercher à libérer la patrie et la société de l’hégémonie des armes du Hezbollah et de la tutelle iranienne?