SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 19 September 2021, Sunday |

Bulletin d’informations de « Sawt Beirut International » du Samedi 11 Septembre 2021

Dans le bulletin d’informations d’aujourd’hui:

-Gouvernement Mikati: pression et indifférence
–Le dollar a baissé, le dollar a augmenté,où est le contrôle?
-Anniversaire du 11 septembre.. Biden révèle les secrets

Après une longue attente, le quatrième gouvernement du mandat est formé.La joie de la formation ne signifie pas négliger les comptes de profits et pertes.Qui a gagné et qui a perdu par la formation du gouvernement de Mikati?De nombreux gagnants, le premier d’entre eux est le mandat et le Mouvement patriotique libre.Ils ont épuisé deux chefs en charge du gouvernement, et presque épuisé le troisième, au nom du tiers de blocage.Ce tiers de blocage a été atteint et plus que cela aussi.En conséquence, Najib Mikati a offert à l’équipe du président de la République un cadeau gratuit dont il n’avait jamais rêvé.Le deuxième vainqueur est le Hezbollah.La majeure partie du gouvernement est à lui, et il contrôle ses fondations, soit directement, soit par un intermédiaire.Cela explique la pression exercée par ce parti sur le président Nabih Berri pour qu’il ne s’y oppose pas.Quant au troisième vainqueur, c’est le duo franco-iranien qui est entré dans la lignée Aoun-Mikati par l’intermédiaire des deux gendres et a réussi là où beaucoup ont échoué, dont le dernier était le général de division Abbas Ibrahim.Bien sûr, Macron et Raisi n’auraient pas réussi sans l’approbation américaine de faciliter la formation.

En revanche, les perdants sont nombreux, dont les plus marquants sont deux. Le plus grand perdant est Saad Hariri car
Mikati a réussi là où il a échoué.C’est ce qui rapporte à Mikati un point supplémentaire pour devenir l’homme numéro un chez les sunnites.Avec la baisse de popularité de Hariri de jour en jour et la faiblesse du Mouvement du Futur, Mikati pourrait, s’il réussit dans sa mission gouvernementale, réduire la popularité de Hariri.Le deuxième et le plus important perdant est le peuple libanais.

Ce gouvernement, avec sa composition, ses ministres et son mode de formation, signifie une chose, c’est que le système a assuré sa continuité et a réussi à éliminer tout espoir provisoire de changement.Les corrompus ont de nouveau maintenu leurs positions, et les voleurs du peuple sont restés au pouvoir, à travers un groupe de spécialistes affiliés.La farce est que les ministres indépendants ont leurs « hommes » remplissant l’espace de balles perdues, comme cela s’est produit avec le ministre des Travaux publics Ali Hamiyah dans sa ville Taria.Et la farce encore plus,avec le ministre des Affaires sociales qui nous a parlé de la nécessité d’arrêter l’utilisation des couches et des Kleenex.Comment être optimiste avec le programme du gouvernement disant: Oui aux balles et non aux couches!