SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2022, Tuesday |

Bulletin d’informations de « Sawt Beirut International » du Vendredi 10 Décembre 2021

Dans le bulletin d’informations d’aujourd’hui :

– Le Liban va-t-il se soulever contre la domination iranienne et revenir dans le giron arabe et dans celui du Golfe ?
– Les dépenses élevées obligeront-elles le Liban à fermer certaines de ses ambassades et consulats ?
– Pourquoi la circulaire de la Banque du Liban a-t-elle provoqué la colère des distributeurs et des stations de carburant ?

Une fois de plus, Riad Salameh a réussi à frapper ce qui restait de stabilité monétaire. Une fois de plus, le système a réussi à cibler ce qui reste de la population libanaise. Selon les informations, Salameh n’a pris sa décision qu’après avoir rencontré le président du Parlement, Nabih Berri, et ils ont pris ensemble la décision de porter le taux du dollar bancaire à huit mille livres libanaises.

Le gouverneur de la Banque centrale ne se soucie pas de la douleur des gens, et le président de la Chambre des représentants a tout pris de l’État, et quand il a terminé, il s’est attaqué aux gens, en volant leur argent et les gains réalisés au cours de leur vie.

En fait, nous sommes en mauvaise situation. La principale difficulté est que celui qui a amené le pays au bord de l’effondrement est celui qui porte aujourd’hui la bannière de la réforme et de la sortie du pays de sa situation difficile. Quand ce mensonge persistant prendra-t-il fin ? Et quand Berri, Salameh et autres des responsables du système se rendront-ils compte qu’ils sont la base du problème, et la cause de l’impasse, et que par conséquent aucune solution n’est possible avec eux, par eux et à travers eux, et il n’est pas étrange ou surprenant que le prix du dollar américain sur le marché noir ait atteint aujourd’hui le record sans précédent de 25 500 livres libanaises, et rien n’indique que la hausse s’arrêtera avant que le dollar n’atteigne le seuil des trente mille livres libanaises.

Merci au système corrompu et défaillant d’avoir salué les Libanais de cette manière, et merci tout particulièrement à Nabih Berri et Riad Salameh, qui ont prouvé une fois de plus qu’ils ne se sont pas satisfaits et ne se contenteront pas de prendre ce qui reste dans les poches des Libanais, et de tenter d’éliminer ce qui reste du Liban.