SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 February 2023, Thursday |

Bulletin d’informations de «Sawt Beirut International» du Vendredi 29 Octobre 2021

Dans le bulletin d’informations d’aujourd’hui :

– Les sanctions américaines sont-elles un signal d’alarme pour les politiciens au pouvoir ?
– Seulement au liban, les porteurs d’armes blanches à la prison, et les propriétaires de missiles prendront la tête du pouvoir.
= Bitar poursuit ses fonctions, et Aoun se dirige vers la Russie

Une fois encore, les sanctions américaines sont au centre des préoccupations. Et cette fois, les sanctions sont précises et sensibles dans leur timing et sur ceux qu’elles ciblent. Pour la première fois, les sanctions ont été imposées sous la nouvelle administration américaine, ce qui signifie que ceux qui pariaient sur un changement dans la façon dont les États-Unis traitent la réalité libanaise avaient tout faux. L’Amérique est l’Amérique, et ses grandes lignes stratégiques ne changent pas d’une administration à l’autre. Certaines tactiques et certaines méthodes peuvent changer, mais le contenu est le même et les résultats sont les mêmes.

Les nouvelles sanctions américaines interviennent à un moment sensible, environ cinq mois avant les élections législatives, et environ un an avant la fin du mandat du président Michel Aoun. Cela signifie qu’elles constituent, pour ceux qu’elles visent, un message politique très significatif et important. Les cibles directes ne sont que des moyens de cibler ceux qui sont derrière. De même que les peines infligées à Danny Khoury sont, d’une manière ou d’une autre, des peines supplémentaires infligées au représentant Gebran Bassil, et elles servent d’avertissement à tous ceux qui pensent à financer ses campagnes électorales, ou celles du courant patriotique libre.

De même, les sanctions américaines contre le Jihad Al-Arab sont un message adressé au Premier ministre Saad Hariri et aux crimes qui ont eu lieu indépendamment de lui, notamment lors du règlement présidentiel où les parts étaient réparties à égalité entre les courants bleu (Courant du Futur) et orange (Courant Patriotique Libre). Quant au troisième message, adressé au général major Jamil Al-Sayed personnellement, son contenu est le suivant : Ne pensez pas à présider le parlement, et vous ne pouvez même pas penser à revenir au parlement.

Les sanctions américaines sont donc de nouveau en vigueur, et des informations confirment qu’elles se poursuivront au cours de la prochaine étape, et que les noms visés par ces sanctions à l’avenir sont beaucoup plus importants que ceux qui leur ont été imposés par les récentes sanctions. Les prochaines élections parlementaires et présidentielles auront-elles lieu en raison de l’impact des sanctions américaines?