SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2022, Wednesday |

Bulletin d’informations de Sawt Beirut International-Le jeudi 4 Novembre 2021

Dans le bulletin d’aujourd’hui :

– Mikati lance la balle de la résignation au stade de Kurdahi
– Pourquoi le Hezbollah poursuit-il sa rhétorique d’escalade ?
– Les familles des détenus d’Ain El Remmaneh exigent la libération de leurs enfants

« J’appelle le ministre de l’Information à juger sa conscience… et je parie sur son sens patriotique pour apprécier la situation et l’intérêt du Liban ,des Libanais et ne pas frapper le gouvernement »…
C’est ce que le Premier ministre Najib Mikati a annoncé le premier jour après son retour du sommet de Glasgow, et après les doses de soutien qu’il a reçues des officiels les plus éminents du monde, notamment de la France et des États-Unis d’Amérique.

Quelle a été la réponse du ministre George Kurdahi ? Jusqu’ici, le silence assourdissant comme s’il n’était pas concerné par ce que son supérieur immédiat avait dit.
Cependant, les informations de Sawt Beirut International confirment que Kurdahi n’est pas sur le point de démissionner, et qu’il l’a licencié, au moins temporairement.
Force est de constater que Kurdahi procède en la matière au rythme de l’escalade pratiquée par le Hezbollah dans le dossier saoudien.
Ce qu’a dit hier le secrétaire général adjoint du parti de Naim Qassem est inacceptable, car il déforme les faits.
Il suffit de souligner comment Qassem considérait que l’Arabie saoudite mène une agression injustifiée contre le Liban, et que cette agression peut continuer parce qu’elle n’a ni plafond ni contrôle.
J’aurais aimé que Naim Qassem soit plus perspicace et patient avant de parler de son arrogance. L’agression, « Cheikh Naim », est perpétrée par un État ennemi contre un autre.
Dans notre dictionnaire, c’est Israël qui lance parfois une agression contre le Liban. L’Arabie saoudite est-elle devenue pour vous et votre parti un État ennemi comme Israël ? De plus, toutes les mesures prises par l’Arabie saoudite sont dues à votre parti, Cheikh Naim.
C’est vous qui êtes intervenu dans les affaires saoudiennes en soutenant et en formant les Houthis au Yémen. Et c’est vous qui vous prépariez à frapper la sécurité du Golfe par le biais de cellules et d’opérations terroristes qui étaient exposées et connues.
Et c’est vous qui êtes à l’origine des récentes décisions saoudiennes en mettant la main sur la décision libanaise et votre contrôle sur elle, et votre insistance à faire du Liban une république privée de sa décision, de sa volonté et complètement subordonnée à la République de Wilayat al -Faqih en Iran.
Par conséquent, Honorable Secrétaire général adjoint du Hezbollah, ne parlez pas d’agression saoudienne contre le Liban parce que vous êtes ceux qui ont mené plus d’une agression contre l’Arabie saoudite et les États du Golfe.
Alors accrochez-vous à la corde de la prudence, et rappelez-vous toujours  qui a dit :Si vous êtes affligé de péchés, cachez-vous !