SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

Dans le bulletin d’aujourd’hui… Les négociations avec la Biélorussie seront-elles la dernière tentative avant la grande explosion?

La plupart des choses au Liban sont incroyables, et la plupart de ce qui est dit dans les médias ne reflète pas du tout la vérité et la réalité, surtout en ce qui concerne le Hezbollah et ses slogans.

Les paroles du Hezbollah mentionnées à un endroit, et ses actions à un autre endroit. Rappelez-vous bien ce qui s’est passé quand Israël s’est retiré du sud en 2000. A cette époque, Israël a annoncé son retrait du Liban, ce qui signifiait logiquement, d’une manière ou d’une autre, qu’il n’y avait pas besoin des armes du Hezbollah.

Mais celui qui motive le Hezbollah et celui qui le finance, n’était pas satisfait de ce résultat, alors il a inventé la question des fermes de Shebaa et des collines de Kfar Shuba. Ainsi, sous couvert de nécessité stratégique, les décideurs ont pu préserver les armes du Hezbollah. Et tout cela pour quelques kilomètres, de terres libanaises, où il n’y a pas de ressources naturelles. Le Hezbollah a commencé à parler de l’importance des fermes de Shebaa et de ses dimensions stratégiques.

D’autre part, il y a trois mois ou plus, des discussions ont commencé sur les lignes maritimes 23 et 29, et comment le Liban officiel a abandonné la deuxième ligne dans ses négociations, sachant qu’elle comprend de vastes zones marines riches en gaz et peut-être d’autres dérivés du pétrole.

Néanmoins, le parti n’a pas bougé le doigt sur cette question, comme si l’affaire ne le concernait pas, ni de près ni de loin.

Quelle est la différence entre les frontières terrestres et les frontières maritimes? Et pourquoi le Hezbollah prétend-il tenir à chaque mètre des frontières terrestres, sans dire un mot des frontières maritimes contestées? La raison est simple.

Le Hezbollah ne s’intéresse qu’à la survie de ses armes, et il a profité des fermes de Shebaa, qui ont un statut juridique suspendu, pour suspendre la décision de récupérer ses armes ou de les remettre à l’État libanais. Quelqu’un croit-il après les slogans et les rumeurs du Hezbollah sur la libération du Liban… jusqu’à Jérusalem et la Palestine?