SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 July 2022, Saturday |

Dans le bulletin d’aujourd’hui…Un bond fou du dollar déclenche des protestations populaires… Se dirige-t-on vers un effondrement total ?

S’agit-il d’un pays ou d’un magasin?… Tout ce qu’il contient est à vendre et à acheter? Pourquoi cette question? Parce que ce qui se passe entre le duo amal-Hezbollah et le Courant patriotique libre dans le contexte de la bataille pour la présidence de la Chambre des représentants suggère que la logique de la boutique est beaucoup plus forte que celle de l’État. Au début, nous pensions que le bazar ouvert entre Amal et le courant n’incluait que le compromis entre la présidence de la Chambre des représentants et le procureur présidentiel, ou tout au plus pourrait être élargi pour inclure le bureau de la Chambre.
Bien que ce soit totalement inacceptable, nous l’avons accepté car la politique est « prendre et donner».
Mais jour après jour, il s’avère que le véritable compromis est plus large et plus grand que le compromis apparent.
Le chef du Courant patriotique libre veut un prix très élevé pour soutenir le président Nabih Berri dans sa bataille pour diriger la Chambre des représentants.
Bien sûr, il veut des gains parlementaires, mais il veut aussi des gains gouvernementaux dans l’ancien gouvernement, et il veut examiner le dossier présidentiel.
Gebran Bassil veut se débarrasser de certains candidats potentiels à la présidence, dirigés par le chef de l’armée Joseph Aoun, par une décision du cabinet. Berri s’est-il incliné devant les termes de Bassil dans sa bataille pour se renouveler en tant que président de la Chambre des représentants? Est-ce pour cela que la Chambre des représentants a convoqué une réunion mardi prochain ? Ou sa sensibilité à contre-courant et contre l’Alliance le rendra-t-elle plus fort que de s’incliner devant le chantage ? On verra Mardi.