SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 December 2022, Sunday |

Dans le bulletin d’information: A quelques semaines des élections…

La bataille électorale s’intensifie de jour en jour. Des slogans sont hissés sur les routes promettant beaucoup de choses, dont la plupart se répètent tous les quatre ans. Dans l’absolu, les slogans et les programmes électoraux sont des choses positives. Elle enrichit le discours politique et ouvre de nouveaux horizons et d’autres dimensions aux citoyens. Mais la situation au Liban est différente de la situation dans d’autres pays du monde. Nous vivons une situation exceptionnelle, dont le premier titre est l’existence de deux Etats. Le deuxième titre est l’existence d’une armée légitime qui recueille la confiance des Libanais, et d’une armée illégitime qui dérange la plupart des citoyens. Le troisième titre est l’existence de deux économies: la première est légitime, et la seconde est une économie qui n’a rien à voir avec les lois en vigueur financièrement, non seulement au Liban mais dans tous les pays du monde. Ce que nous avons dit sur la souveraineté nationale, l’armée et l’économie s’applique à tout au Liban. Nous sommes devant deux projets. Soit nous seront avec le Liban l’entité, la patrie et l’État, c’est-à-dire avec le Liban libanais, soit avec le Liban l’État et la force militaire illégitime et la décision émise par un non-État, c’est-à-dire avec le Liban iranien. Il n’y a donc pas besoin de beaucoup de slogans dans la bataille. La vraie bataille est entre le souverain et le non-souverain. Par conséquent, les élections sont cruciales et y participer est un devoir national. Recouvrerons-nous, à la lumière de la démocratie, une patrie que nous avons perdue?