SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 July 2022, Saturday |

Dans le bulletin d’information… Chauffeurs publics à la rue et l’effondrement attendu ou voulu?

La situation générale du pays n’inspire pas le bien, pas même l’optimisme. Il est vrai que les élections se sont déroulées dans le calme et que les résultats obtenus sont généralement bons mais la situation économique et sociale pressante dessine plus qu’un point d’interrogation sur l’avenir.

Le dollar est à la hausse. Ce qui est normal compte tenu de la demande accrue en raison de la pénurie constante de sa présence sur le marché. Cela se reflète dans tous les biens, en particulier les produits de base. Le pain, son prix ne cesse pas d’augmenter. Le prix du paquet a atteint trente mille livres au marché noir dans certaines régions. Quant au carburant, c’est encore pire. Les prix augmentent considérablement avec la rareté. La preuve en est le retour des files d’attente devant les stations-service.

C’est une image tragique d’un État qui s’effondre et d’un pays qui souffre dans ses problèmes structurels profonds. Que peut faire l’autorité pour affronter la sombre réalité? Toutes les indications indiquent que les solutions dans ce mandat ne sont pas possibles. Est-il possible que le Liban survive cinq mois ou vaut-il mieux pour tout le monde que le mandat fort se termine prématurément?