SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Dans le bulletin d’information…Comment les Libanais vont-ils faire face à la hausse des tarifs des télécommunications ?

Les élections de 2022 sont charnières et décisives sur tous les plans. Elles ne sont pas seulement liées à des choix politico-économiques, mais plutôt à des choix nationaux. La bataille électorale se joue entre deux pôles : Le Hezbollah et ses alliés qui cherchent à changer la figure du Liban et ses orientations, et le groupe des souverains qui restent jusqu’à présent solidaires face à l’hégémonie iranienne sur le Liban.

L’objectif du parti jaune (Le Hezbollah) dans tout son mouvement électoral est d’obtenir deux choses. La première : que lui et ses alliés obtiennent 86 des 128 sièges au Parlement, ce qui lui permet de contrôler les grandes décisions de la Chambre des représentants, notamment lors de l’élection présidentielle, dont la date constitutionnelle débutera quatre mois et demi après les élections législatives.

La deuxième chose que le Hezbollah cherche à réaliser est que lui et ses alliés possèdent le pacte sectaire. Cela explique la campagne contre Walid Joumblatt. Le Hezbollah est au premier rang dans la secte chiite, et il a de puissants alliés sunnites et chrétiens, mais il a encore besoin de la légitimité des Druzes. Une légitimité qui ne peut être assurée que par la victoire d’un certain nombre de candidats druzes pour affronter le bloc druze appartenant à Walid Joumblatt.

Le Hezbollah sera-t-il en mesure d’atteindre ses deux objectifs stratégiques et de consolider ainsi son contrôle politique sur le Liban ? C’est la question centrale, et à partir de là, les élections actuelles sont très importantes, et donc les libanais doivent participer massivement aux prochaines élections décisives.