SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 26 June 2022, Sunday |

Dans le bulletin d’information… Hochstein à Beyrouth et Israël bat les tambours de la guerre

C’est une semaine importante, alors la démarcation restera-t-elle suspendue et la mission du gouvernement reportée ? Dans le premier dossier, l’ambiance positive l’emporte sur la négative. Il est rapporté que le Liban informera Hochstein de son accord pour procéder à la 23e ligne, avec la confirmation du droit du Liban sur l’ensemble du champ de Qana en échange de l’acquisition par Israël du champ de Karish.

C’est un « deal » proche de la logique, surtout après que le président de la République s’est abstenu il y a des mois de signer l’amendement du décret 6433, qui confirme que le Liban officiel n’est pas en train de revendiquer la ligne 29. Si le scénario évoqué se réalise, le Liban sera libéré d’un dossier compliqué et brûlant, ce qui lui permettra à l’avenir de bénéficier de ses richesses pétrolières et gazières.

Le deuxième dossier lié à la mission semble plus compliqué. Le stratagème Al-Awni-Al-Basili a commencé à apparaître, avec son titre le plus marquant : le chantage de Najib Mikati avant son affectation.

Le Président de la République n’appellera aux consultations parlementaires que s’il obtient quatre garanties pour son gendre, le chef du Courant patriotique libre, de Mikati. Ces garanties sont : le maintien du portefeuille de l’énergie par le Courant patriotique libre, la retour au ministère des Affaires étrangères, l’approbation par Mikati du limogeage du gouverneur de la Banque du Liban Riad Salameh, enfin, il s’est engagé à ce que le Mouvement patriotique libre obtienne la part du lion des nominations aux postes de premier ordre que le gouvernement devrait entreprendre .

Mikati acquiescera-t-il et acceptera-t-il les conditions aounistes-basiliennes? Probablement pas. Dès lors, le dossier de bornage est censé être décidé, tandis que le dossier d’affectation restera suspendu.