SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 December 2022, Sunday |

Dans le bulletin d’information…Le Liban et la Banque centrale sont en faillite

Quelques heures plus tard, la bourse des listes électorales sera fermée, et demain, mardi, est un autre jour pour l’élection. A ce jour, plus de quatre-vingts listes ont été officiellement enregistrées, et le nombre peut monter à une centaine dans les quelques heures qui nous séparent de minuit.

D’après un calcul simple, il s’avère que dans chaque circonscription il y aura entre cinq et six listes qui se rivalisent sur les résultats au début, puis leurs candidats se rivalisent sur les votes préférentiels.

Alors, la bataille électorale qui s’annonce est féroce, mais le grand nombre de listes ne doit pas faire oublier le titre principal de la bataille.

Malgré tout ce qui se dit, les élections se déroulent en profondeur entre deux idées, deux orientations et deux principes. La première idée est l’idée libanaise, et ses partisans appellent à une décision politique et militaire libre et à un État libanais fort qui n’a aucun partenaire, ni dans la décision de guerre et de paix ni dans aucune autre décision.

D’autre part, il y a ceux qui ont une orientation subordonnée, et tous sont directement ou indirectement affiliés à la République islamique d’Iran.

Ils lui doivent allégeance et prennent leurs décisions à la lumière de ce que le Wali al-Faqih décide à leur sujet et de ce que les Gardiens de la révolution iraniens attendent d’eux.

C’est le vrai combat. Par conséquent, vous les Libanais, votre pays a besoin de vous et le devoir électoral vous appelle. Participer massivement aux prochaines élections démocratiques, car « vos votes sont notre arme légitime pour nous permettre de survivre ».