SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 26 November 2022, Saturday |

Dans le bulletin d’information… Le mandat tente de profiter de la visite du pape

Jusqu’à présent, et si rien d’inattendu ne se produit, le pape François viendra au Liban en juin.

Au fond, l’actualité est importante pour le Liban et les Libanais. Cependant, l’autorité libanaise ne veut pas laisser les Libanais se réjouir d’aucune question importante.

Au lieu de laisser les départements du Vatican annoncer la nouvelle de la visite du Pape, le Palais républicain au Liban s’est empressé de répandre la nouvelle, comme s’il s’agissait d’un développement politique ou d’une activité régionale, voire d’une course entre blocs politiques!

Est ce acceptable? Est-il permis à cette alliance de tout exploiter pour renforcer sa position populaire effondrée? Le mandat et son chef ont-ils cherché à transformer la visite du Pape en une plate-forme pour atteindre des objectifs politiques immédiats et locaux? Mais, quoi qu’il en soit, ce n’est pas surprenant.

Tout comme le mandat a vendu les relations arabes et du Golfe du Liban pour son alliance avec le Hezbollah et le renforcement de sa position avec l’Iran, le pacte est également prêt à exposer les relations du Liban avec le Pape à des intérêts immédiats.

Tant que le président Michel Aoun est au palais de Baabda, il n’y a aucun espoir que le Liban revienne à ce qu’il était à l’époque des forums régionaux et internationaux.

Puisque le peuple est la source de l’autorité, et ce qu’il faut aujourd’hui, c’est que le changement parte de l’Assemblée du peuple, c’est-à-dire de la Chambre des représentants.

Alors, les Libanais, votre pays a besoin de vous, et le devoir électoral vous appelle.

Vous devez participer massivement aux prochaines élections législatives, « vos votes sont notre arme légitime pour les changer et rester ».