SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 January 2023, Monday |

Dans le bulletin d’information… Les déclarations du ministre des Affaires étrangères ouvrent-elles la voie à la non tenue du vote des expatriés ?

En principe, tout politicien a le droit de dire ce qu’il veut et d’exprimer ce qu’il veut d’idées et d’opinions, mais il n’a absolument pas le droit de ridiculiser notre intelligence et de se moquer de nous. Et c’est exactement ce qu’a fait Gebran Bassil dans son discours d’hier, qui s’est moqué de nous.

Le chef du Mouvement patriotique libre a parlé avec confiance et fierté de la dépendance des autres et de la liberté de sa décision. Mais Bassil sait très bien que son discours sur sa libre décision aux élections est en même temps ridicule.

Tout le monde sait que la popularité du Courant patriotique libre a beaucoup baissé, et que le Hezbollah est celui qui se charge de gérer la bataille des aounistes, pour les faire sortir des élections, avec le moins de pertes possible.

Dans le Chouf, par exemple, Wiam Wahhab et Talal Arslan n’ont pas voulu s’allier à Bassil, mais un appel de Hassan Nasrallah à Wahab et Arslan a changé toute l’équation.

Dans deux circonscriptions, la première nord et la troisième nord, le Parti social-nationaliste syrien n’était pas en train de s’allier à Bassil, mais la pression du Hezbollah sur le nationaliste l’a fait revenir sur sa décision.

A Zahlé, Baalbek-Hermel et Beyrouth II, le Hezbollah a inscrit les candidats du Courant patriotique libre, dans sa liste, en vue de leur succès. Aussi, toutes les informations confirment que le Hezbollah a fait changer l’avis de Berri sur Bassil et son mouvement aouniste, et que Berri soutiendra les candidats du mouvement partout où il le pourra.

L’intervention personnelle de Nasrallah auprès de Sleiman Franjieh est ce qui a poussé ce dernier à accepter de rencontrer Basil lors d’un iftar auquel le secrétaire général du Hezbollah les a invités.

De quelle liberté de décision parle Basile, alors? Il dépend du Hezbollah, et le Courant patriotique libre sera une force « gonflée » du Hezbollah, ce qui en fera la version chrétienne de la décision iranienne au Liban.

C’est pourquoi nous nous adressons au peuple libanais en disant, votre pays a besoin de vous, et le devoir électoral vous appelle. Par conséquent, vous devez participer massivement aux élections, car « vos votes sont notre arme légitime pour que nous puissions les changer et pour que nous puissions survivre ».