SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 December 2022, Sunday |

Dans le bulletin d’information… Les nouveaux équilibres parlementaires seront-ils reflétés dans le dossier de formation du gouvernement?

Si les gens qui se disent changeurs et indépendants des nouveaux députés de la nation savent ce qu’ils ont fait hier lors des séances d’élection du président, de son adjoint et de ses secrétaires, alors c’est un problème, et s’ils ne le savent pas, le problème est encore plus grand .

Ce n’est pas le moment d’envoyer des messages par le biais de livres blancs ou le moment des compromis affreux, car le système qui contrôle les Libanais sait tirer profit de chaque erreur.

Ce qui a aggravé les choses, c’est que les représentants qui prétendent affronter le pouvoir en place ont utilisé l’agence populaire sans son contenu et ses objectifs, et au lieu de couper les pratiques en vigueur, à partir des élections d’hier, ils l’ont renforcée par leur dispersion et leur habileté.

La crainte est que la logique d’hier s’étende au rôle législatif et de contrôle du Parlement, et aux droits à venir, à commencer par l’élection des chefs et des membres des commissions, en passant par l’affectation et la formation, et l’élection d’un nouveau président de la république.

Messieurs… Les batailles ne se gagnent pas par la rhétorique, l’avenir ne se fait pas par des théories abstraites, et le changement s’opère par l’engagement envers des engagements et des promesses couplés à une feuille de route clairement définie et réalisable.