SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 October 2022, Tuesday |

Dans le bulletin d’information… Messages aériens entre le Hezbollah et Israël… Le parti va-t-il aggraver la situation avant les élections?

Jeudi, Hassan Nasrallah a annoncé que le Hezbollah avait depuis longtemps commencé à fabriquer des drones, et celui qui veut en acheter devrait soumettre une demande. Moins de vingt-quatre heures plus tard, le parti envoyait des drones en direction d’Israël! Jeudi également, le secrétaire général du Hezbollah a annoncé que le parti, en coopération avec des experts iraniens, avait la capacité de convertir ses missiles existants en milliers de missiles de précision. Cela signifie-t-il que Nasrallah prendra une décision dans les prochains jours de tester ces missiles pour voir leur précision? C’est une question étrange, mais elle est posée. Nasrallah ne se soucie pas des intérêts de l’État libanais, du prestige des forces de sécurité et militaires ou de la sécurité du peuple libanais.Il se soucie de deux choses.La première: laisser entendre à son groupe qu’il est le plus fort dans l’équation militaire d’autant plus que nous sommes à l’aube d’élections législatives. La seconde: envoyer des messages au nom de la République islamique d’Iran à Israël, ce qui fait du Liban une arène de règlement de comptes entre pays, et le refait une fois de plus comme une simple carte utilisée par les pays pour faire pression les uns sur les autres! Tout cela se passe et l’État officiel légitime est complètement absent de la scène. Le président de la République n’a pris position sur ce qui se passe,le Premier ministre n’ose dire quoi que ce soit, et le ministre des Affaires étrangères dort profondément! Comment l’État légitime a-t-il transféré toutes ses décisions à l’État illégitime? Le Liban est-il devenu un modèle iranien, où le Guide suprême de la République est celui qui gouverne, tandis que les présidents, ministres et représentants ne sont que des exécutants de ses instructions et ordres? C’est l’amère vérité, nos responsables ont abandonné leur décision en faveur de Hassan Nasrallah, jusqu’à ce que le Liban est devenu une copie conforme de l’Iran. Est-ce la république à laquelle aspirent les Libanais au XXIe siècle?