SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 24 May 2022, Tuesday |

Dans le bulletin d’information… Quel est le message que le ministre koweïtien des Affaires étrangères apporte avec lui au Liban?

Dans le bulletin d’aujourd’hui:

– Le ministre koweïtien des Affaires étrangères entame sa visite au Liban, la première du genre après la première crise avec les pays du Golfe

– Le budget 2022 renforce le contrôle de l’Iran sur le Liban

– Le Courant Patriotique Libre et le Mouvement Amal… sont juste au coin de l’alliance électorale

C’est un budget, dans le but de contrôler définitivement le Liban et d’étouffer les Libanais.

L’état est en faillite, plutôt volé, et les voleurs veulent rendre un peu d’argent au trésor public pour recommencer à voler! Ainsi, le gouvernement « Ensemble pour sauver le Liban » n’a eu d’autre choix que d’imposer de nouvelles taxes aux citoyens.

Le but, bien sûr, n’est pas de sauver le Liban ou le peuple, mais seulement de sauver le gouvernement lui-même et le système qui est arrivé au pouvoir grâce à lui ! Ainsi, le budget prévu, pendant longtemps, n’incluait ni les dépenses d’investissement ni aucune dépense de santé et d’affaires sociales.

C’est une question qui importe peu les piliers du système politique. Tout ce dont ils se soucient, c’est de protéger leur trésorerie, ce qui ne peut être réalisé qu’en imposant des frais et des taxes.

L’une des innovations du gouvernement Mikati à cet égard est une taxe forfaitaire de 3% sur tous les biens importés soumis à la taxe de la valeur ajoutée. Autrement dit, il a augmenté de 3 pour cent sur la taxe sur la valeur ajoutée sans être annoncé.

Quelle est cette tromperie et cette intelligence sur les gens et leurs intérêts ? Mais le danger n’est pas seulement dans l’aspect économique, mais aussi dans l’aspect politique.

Le ministre des Finances, dans le budget, s’est donné des pouvoirs législatifs exceptionnels pour deux ans, et s’est confié la décision de déterminer le taux de change des taxes et redevances, annulant ainsi le rôle de la Chambre des représentants dans la législation!

C’est une nouvelle étape des étapes du duo Amal-Hezbollah, pour contrôler complètement la prise de décision libanaise. Le duo chiite veut actuellement s’emparer définitivement du pouvoir législatif, après avoir fini de mettre la main sur le conseil des ministres, en fixant à l’avance son ordre du jour, et après avoir fait du président de la république un simple exécutant de ses ordres.

Quand les Libanais se réveilleront-ils pour dire non au duo chiite, et plus particulièrement au Hezbollah? La vigilance requise sera-t-elle atteinte avant que le Liban ne tombe complètement aux mains de la République iranienne, et avant que tous les Libanais ne passent sous le commandement du wilayat al-faqih?