SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

Dans le bulletin d’information… Un quorum peut-il être obtenu pour que la session examine le vote de confiance au ministre des Affaires étrangères?

De Tripoli à Beyrouth: Des signes négatifs sèment le doute sur les véritables intentions du pouvoir en place… Ce qui se passe la nuit et parfois le jour dans plusieurs régions libanaises soulève de sérieuses interrogations sur le sort des élections. Bien sûr, jusqu’à présent, la situation est contrôlée et la situation sécuritaire est toujours sous contrôle. Mais les tensions et les affrontements n’augurent rien de bon. Le système a-t-il pris la décision d’entraver les élections? Est-il vrai qu’il y a certains services de sécurité qui travaillent sur la question dans la rue? En fin de compte, ces choses peuvent-elles conduire à empêcher la tenue des élections ? Les réponses dans les prochains jours sachant que l’intention des piliers du pouvoir est claire. Ce sont eux qui ont entravé les élections des expatriés. Ce sont eux qui ont insisté pour faire passer la loi sur le contrôle des capitaux telle qu’elle est, provoquant la colère de l’opinion publique et le chaos dans la rue. Ce sont eux qui ont traité avec une froideur remarquable l’incident de Tripoli, qui a créé un mécontentement apparent chez les Libanais en général et les habitants de Tripoli en particulier. Est-il raisonnable que le gouvernement a attendu trois jours avant de tenir une réunion pour discuter de cet horrible incident?

Ce sont tous des indicateurs insatisfaisants. . Dès lors, la vigilance est un devoir, afin que le pouvoir ne met pas en œuvre un complot pour reporter les élections. Chers Libanais: Votre pays a besoin de vous, et le devoir électoral vous appelle. Empêchez-les de reporter les élections, participez-y massivement.