SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 December 2022, Thursday |

Dans le bulletin d’information…Une opération jordanienne qualitative contre les trafiquants de drogue et l’Observatoire syrien parle d’un rôle pour le Hezbollah

L’excellent Jaafari Mufti Ahmed Qabalan est spécialisé dans le défi des autres et la provocation des sensibilités de toutes sortes. Chaque fois qu’un homme écrit ou parle, il déchaîne une tempête de prises de position extrémistes qui ne respectent ni la composition du Liban ni les équilibres qui y existent.

Dans la première figure, Cheikh Qabalan parle et conseille, oriente, dessine des chemins et trace des directions. D’autre part, il avertit, alerte, frappe et menace comme s’il était le véritable président de la République libanaise, ou comme s’il était le guide suprême de la république et le gardien du juriste en elle.

Les derniers exploits du cheikh, un communiqué distribué aujourd’hui aux médias, dans lequel il répond par une lettre : Notre choix pour la nomination du président du Parlement est définitivement Nabih Berri, et « point à la ligne ».

Qabalan n’a pas été élu comme député lors des élections qui se sont déroulées il y a une semaine, et donc y a-t-il quelqu’un qui lui a donné les portes du Parlement à notre insu?

Qabalan n’était pas satisfait de cela, mais a estimé qu’il n’y avait pas d’autre choix que l’option du gouvernement d’union nationale, conseillant à certains de ne pas jouer avec le feu. Qabalan est une menace au peuple et à l’identité libanaise !

Est-il un agent du mouvement Amal, ou est-ce le duo chiite ? Peut-être que Qabalan devrait répondre avant de continuer ses séries de sermons et d’écrits, car les gens sont fatigués de ses propos provocateurs, autant qu’ils le sont de son héroïsme illusoire, car il est en état de guerre constant même contre… les moulins à vent !!