SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 June 2022, Wednesday |

Dans le bulletin d’information…Va-t-on vers une reprise des négociations de la démarcation des frontières maritimes, ou vers un nouvel affrontement?

Sommes-nous dans une vraie république, réelle, ou dans une république de papier?

Ce qui s’est passé ces trois derniers jours au niveau de la démarcation maritime, confirme à quel point notre Etat manque des éléments les plus élémentaires d’un Etat.

La plateforme de forage qui travaille pour Israël a touché les frontières maritimes libanaises, alors que nos responsables sont plongés dans leur coma! Il suffit de se rappeler comment en février dernier, l’envoyé américain, Amos Hochstein, est venu avec une proposition intégrée pour résoudre les problèmes liés aux frontières maritimes et au conflit entre le Liban et Israël.

À la fin de la visite, les responsables libanais ont promis à Hochstein de fournir une réponse à sa question, et jusqu’à présent, la réponse n’est pas venue! Comment? Et pourquoi? personne ne sait. Mais il est certain que la réponse libanaise nécessite au moins un minimum de consensus entre les trois présidents, et ce consensus est difficile pour ne pas dire qu’il est impossible!

Les présidents divergent sur les parts, les gains et les privilèges internes! Les présidents diffèrent également sur la structure gouvernementale suivante! Et différents présidents à l’élection présidentielle! Ainsi, comment ceux qui diffèrent en termes de quotas internes et d’intérêts personnels peuvent-ils s’accorder sur des lignes, des choix stratégiques et des intérêts publics?

Et le plus important et le plus dur: comment les responsables qui ont gaspillé les réserves du Liban dans le passé et ses richesses dans le présent peuvent-ils être passionnés par ses trésors marins à l’avenir?