SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 February 2023, Thursday |

Pour la deuxième fois l’équipe nationale marocaine est victime d’une injustice arbitrale

Un match historique a réuni les équipes nationales du Maroc et de la Croatie pour la compétition du troisième et quatrième places provocant une vague de critiques à l’encontre de l’arbitre international qatari, Abdul Rahman Al-Jassem.

Après la fin du match, les joueurs de l’équipe nationale marocaine se sont opposés à l’arbitre du match, affirmant qu’aucun penalty n’avait été accordé aux Lions lors de la confrontation lors de deux tirs, le premier était avec Ashraf Hakimi, et le second était une lutte en air entre les joueurs de la Croatie et du Maroc.

Les caméras ont également capté une altercation verbale entre Faouzi Lakjaa, président de la Fédération marocaine de football, et l’arbitre Abdullah Al-Jassem en marge de la remise des médailles pour la troisième place de la Coupe du monde au Qatar.

Ce n’est pas la première fois que l’équipe des Lions de l’Atlas fait l’objet d’une injustice arbitrale.La Fédération Royale Marocaine de Football a fortement protesté contre l’arbitrage du match de l’équipe nationale marocaine contre l’équipe nationale française, dirigée par le Mexicain Cesar Arturo Ramos Palazuelos, expliquant qu’elle avait envoyé une lettre à l’instance compétente. L’équipe marocaine a marqué deux pénalités nettes, selon le témoignage de spécialistes de l’arbitrage.

Et elle a ajouté: « la Fédération a été surprise en même temps que la salle de régie vidéo n’en a pas alertée. »

La Fédération Royale Marocaine de Football a confirmé qu’elle « n’hésitera pas à défendre les droits de notre équipe, appelant à l’équité dans la prise des mesures nécessaires concernant l’injustice arbitrale qui a été pratiquée sur l’équipe nationale marocaine lors de son match contre l’équipe nationale française au demi-finales de la Coupe du monde. »