SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 September 2021, Tuesday |

Faire les élections à temps est impossible?

Al-Anbaa
A A A
Imprimer

Mohammed Shamseddine, chercheur à Information International, a révélé que le Parlement est chargé de modifier deux articles de la loi actuelle sur les élections parlementaires pour la prochaine session, y compris la suspension de la carte électronique magnétique (Megacenter) en raison de son coût et du manque de temps pour la compléter, ce qui, si cela était fait, permettrait à l’électeur de voter depuis son lieu de résidence au lieu du lieu d’inscription comme c’est actuellement le cas, et soulagerait la pression exercée par le parti dominant, les forces politiques et sectaires pour choisir librement.

Le second concerne les six sièges réservés à l’aliénation, qui portent le nombre de la Chambre des représentants à 134 la première fois qu’il sera adopté, et au prochain tour des élections, il sera parmi les 128.

Ainsi, l’ancien amendement gardera le pied en termes de sièges et dans le vote des électeurs dans leurs circonscriptions, comme cela s’est produit lors des élections de 2018. Toutes les forces semblent implicitement compatibles avec les deux amendements. »

Shamseddine a déclaré dans une déclaration à Al-Anbaa qu’il est impossible d’organiser des élections à temps, compte tenu de la situation actuelle et de l’état d’affaissement , des crises de l’essence et de la production d’inscriptions, ce qui perturbe la préparation des campagnes électorales et des partisans du vote. S’il y a une intention réelle de le faire, ce serait le début de la formation d’un gouvernement qui travaille depuis longtemps à fournir un niveau minimum de stabilité.