SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 16 October 2021, Saturday |

Il n’y a pas de contact ni de rencontre entre Aoun et Mikati

Le journal Al-Jomhouriah, a rapporté que les informations qui parlaient d’une date possible pour la septième rencontre entre le président Michel Aoun et le Premier ministre désigné Najib Mikati s’étaient évaporées, sans que les deux parties n’aient pris position sur les raisons qui l’ont empêché de la tenir ou lui fixer une nouvelle date, malgré leur insistance à intensifier les réunions quotidiennes pour accélérer le processus de rédaction, comme promis par Mikati, deux jours après la fin de ses consultations parlementaires non contraignantes il y a deux semaines.

Dans ce contexte, ni les services du Palais républicain à Baabda ni les cercles du président désigné n’ont fourni d’informations à Al-Gomhoria sur les contacts qui auraient eu lieu entre les deux hommes, comme ils en avaient convenu lors de la sixième rencontre entre eux vendredi dernier. Ce qui a conduit à croire que les obstacles sont toujours les mêmes, et que les contacts promis par les deux parties, chacune par ses alliés pour surmonter les obstacles, n’ont pas encore été accomplis, et si l’une d’elles a réussi à fournir ce qui les rassemble encore une fois, ni l’un ni l’autre ne serait en retard pour lancer et tenir la réunion.

Des sources bien informées ont révélé que les tentatives en cours pour surmonter l’obstacle du nom du ministre des Finances n’ont pas abouti à un résultat positif. Après qu’Aoun a cédé le ministère de l’Intérieur à un ministre sunnite et Mikati du ministère de la Justice à un ministre chrétien, l’accord n’a pas encore été trouvé sur le nom du ministre des Finances, Youssef Khalil, qui est proposé depuis un certain temps , au milieu d’une campagne médiatique menée par le Courant Patriotique Libre et ses personnalités sur les différents médias du mouvement, et une autre sur Khalil pour le condamner avant Que l’audit pénal soit lancé et la prédiction que cet audit doit lui parvenir, comme il est le directeur des opérations de la Banque du Liban.