SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 February 2023, Tuesday |

La réduction des subventions aux carburants résoudra-t-elle la crise de la contrebande vers la Syrie ?

Un membre de l’Union des propriétaires de stations-services, George Brax, a confirmé que la plupart des gares sont fermées et que si elles avaient du stock, les voitures n’auraient pas fait la queue devant elles,considérant qu’il n’y a pas de possibilité pour elle de stocker des carburants pour bénéficier de la nouvelle tarification car le processus de distribution est tres faible. Notant que les organes de contrôle sont tenus jusqu’à la publication de la nouvelle tarification d’activer leur travail et de veiller à ce que les carburants ne soient pas stockés et de s’abstenir de les fournir aux citoyens jusqu’à la publication de la nouvelle liste tarifaire.Il a expliqué que l’annonce de la nouvelle tarification dépend de la signature rapide du décret d’application, et il est probable qu’il sera publié au début de la semaine prochaine.

Quant aux entreprises importatrices, Brax a précisé dans une interview à la presse qu’il n’y avait aucune possibilité de stocker des carburants pour les revendre au nouveau prix, car le ministère de l’Énergie vérifie quotidiennement les stocks des entreprises et peut donc ajuster les prix en conséquence.

Il a souligné que la suppression des files d’attente aux stations passe par la réduction des subventions, et la signature de la Banque du Liban sur des crédits suffisants pour toutes les entreprises et non pour certaines d’entre elles afin de pouvoir distribuer des carburants à toutes les stations, en plus à s’assurer que les autorités de tutelle de l’Etat assurent l’arrivée des quantités de carburants qui sont distribuées sur le marché local aux stations et non à un autre endroit.

Il a souligné que la réduction des subventions de 1 500 à 3 900 livres ne résoudra pas la crise de la contrebande en Syrie, »car un bidon d’essence vendu en Syrie à 270 000 livres n’empêchera pas les contrebandiers de continuer à les vendre avec une marge bénéficiaire inférieure à 30 000 livres seul. »