SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 December 2022, Sunday |

Le dossier de démarcation des frontières est passé au premier plan

Nidaa al-Watan
A A A
Imprimer

Le dossier sur la démarcation de la frontière maritime avec Israël est revenu au premier plan ces dernières heures, notamment après que le directeur général de la sécurité publique, le général de division Abbas Ibrahim, a relancé la ligne de négociation 29 tout en soulignant le droit du Liban à répondre à toute action israélienne visant à extraire du pétrole et du gaz de n’importe quel point naval de cette ligne « comme s’il avait été attaqué contre sa souveraineté et ses droits », tout en rappelant que « la partie américaine attend toujours une réponse des autorités libanaises sur ce que les autorités libanaises Le médiateur américain Amos Hochstein l’a déposé auprès des autorités libanaises lors de sa récente visite à Beyrouth, afin que la réponse libanaise soit un point d’entrée pour rouvrir la porte à la discussion et à la négociation.

Les sources ont déclaré « Les prochaines semaines seront cruciales dans le processus de reprise des négociations » ajoutant que « le compte à rebours avant la date limite du mois annoncée par le président Nabih Berri pour revenir à la table des négociations indirectes négociées par les Américains est presque terminé. Dans les prochains jours, la partie libanaise réactivera les canaux de communication avec le médiateur américain à la lumière de l’atmosphère touchante d’Ibrahim lors de sa visite à Washington, déclarant que l’administration américaine est impatiente de mettre fin à ce dossier afin d’éliminer les méchancetés qui pourraient conduire à l’explosion de la situation frontalière sur le front sud du Liban avec Israël ».