SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 25 September 2022, Sunday |

Le Mégacentre: Une obstruction claire pour annuler les éléctions

Des sources politiques ont déclaré que l’insistance du président Michel Aoun et de son héritier politique, le député Gebran Bassil, sur la création du « mégacentre », comme condition de la tenue des prochaines élections législatives, en conjonction avec la demande de modifier la loi électorale concernant la restriction du vote des expatriés aux six députés et non à 128 députés, comme c’est le cas actuellement, signifie une obstruction claire à la tenue des élections, malgré toutes les allégations de souci apparent de les mener, devant l’opinion publique et à l’étranger.

Les sources ont déclaré à travers « Al-Anbaa » qu’il est impossible d’établir techniquement le « mégacentre », le reste du temps étant divisé, tandis que plus d’un parti s’oppose implicitement à sa création, y compris le Hezbollah, un allié du Courant patriotique libre, en raison de considérations concernant l’évasion de certains électeurs de sa domination. La modification de la loi électorale, en ce qui concerne le vote des expatriés, est due au fait qu’un grand nombre de ses expatriés votent dans la circonscription où Bassil devrait se présenter à Batroun.
Selon les sondages d’opinion, ils vont voter contre Bassil, et c’est devenu impossible, compte tenu du différend croissant entre le président Nabih Berri, le député Gebran Bassil et d’autres partis qui sont également opposés à l’amendement.

Les sources s’attendaient à ce que les positions de l’équipe présidentielle exigent la modification de la loi sur les élections législatives concernant les expatriés et exigent la mise en place du mégacentre, ces derniers jours, alors qu’il devenait clair, qu’il y a une impossibilité de réaliser ces deux revendications, avant les élections, mais craignaient des obstacles artificiels ou des événements inattendus pour l’allié du Courant patriotique libre pour renverser les élections, afin d’éviter la perte presque certaine du courant dans de nombreuses circonscriptions, en raison du refus de la plupart des partis de s’allier avec lui, contrairement à ce qui se passait auparavant.

 

    la source :
  • Al-Anbaa