SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 February 2023, Saturday |

Les immunités politiques entourant les enquêtes sur l’explosion du port

Asharq Al-Awsat
A A A
Imprimer

Des sources judiciaires conformes au déroulement de l’enquête sur l’explosion du port ont confirmé au « Asharq Al-Awsat» que « le juge d’instruction judiciaire Tarek Bitar s’est approché pour fermer le rideau sur la partie interne de l’enquête, après la clarté du tableau, et la disponibilité de toutes les données et informations à cet égard ».

« Ce qui retarde la conclusion de l’enquête sur son appartement local réside dans le fait que la Chambre des représentants n’a pas levé jusqu’à présent l’immunité parlementaire des anciens ministres et députés actuels Ali Hassan Khalil, Ghazi Zaiter et Nihad Al-Mashnouk, et n’a pas répondu à la demande de Bitar de donner l’autorisation de poursuivre le directeur général de la sécurité publique, le général de division Abbas Ibrahim, et le directeur général de la sécurité de l’État, le général de division Tony Saliba ».

Comme l’enquête reste limitée par la réponse de la Chambre des représentants, qui constitue un couloir obligatoire pour la poursuite desdits députés, le juge Bitar attend la réponse du Conseil suprême de défense à sa demande de donner l’autorisation de poursuivre le général Tony Saliba, les sources ont souligné que « à la lumière de la réponse du conseil, Bitar déterminera d’autres options auxquelles il pourrait alors recourir ».