SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 February 2023, Friday |

Les secrets des journaux d’aujourd’hui

Al-Jomhouriah

– Il a été constaté hier des positions des députés que les questions litigieuses sont toujours les mêmes, notamment en termes de négociation avec le Fonds monétaire, les banques et l’électricité, elles ont donc donné au gouvernement une confiance minée.

– L’ambassadeur d’un pays européen a déclaré qu’il existe une opportunité sérieuse avec le gouvernement actuel de relancer le dossier de l’exploration pétrolière sur la côte libanaise et dans un délai très court.

– Un chef de parti et pôle politique qui a donné des instructions à ses cadres politiques et médiatiques pour soutenir le gouvernement Mikati et lui en donner l’opportunité car le pays n’en avait plus la capacité de supporter.

Al-liwaa

– Un ministre concerné a déclaré que la priorité à l’Elysée est la reconstruction du port de Beyrouth, et c’est ce dont il discutera lors de sa première rencontre officielle avec un responsable libanais.

– On ne sait pas encore si les prestations d’assistance sociale seront transférées aux banques où les pensions sont réglées en une seule fois ou par tranches, selon un barème d’intérêts bien connu.

– Un certain nombre de députés sont toujours préoccupés de recalculer le nombre de donateurs de confiance au gouvernement à la lumière des comptes publics qui ont fait surface dans les médias.

Nidaa al-Watan

– Les autorités judiciaires se sont demandé si le parquet discriminatoire était prêt à poursuivre Hajj et Wafik Safa au cas où il serait confirmé qu’il constituait une menace pour la juge Bitar, à la lumière de sa demande de ce dernier pour un rapport sur cette affaire.

– Le Hezbollah travaille de toutes ses forces pour soutenir les candidats du Mouvement Patriotique Libre dans de nombreuses régions afin de conserver le plus grand bloc parlementaire chrétien, mais il semble que ce processus sera difficile pour le parti, qui s’efforcera de faire réussir Gibran Bassil à Batroun. Il s’agit de la chute du candidat du « Parti social nationaliste syrien » à Koura.

– Un chef de parti a répondu à la campagne d’accusations contre son parti que la corde du mensonge est courte et que le mensonge va rebondir sur ses auteurs, dont l’image s’est brisée et déformée et il est difficile de la restaurer en détruisant l’image des autres .