SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 December 2022, Monday |

Mikati prend sa décision: Kordahi doit démissionner « de manière polie » !

Le journal « Nidaa Al-Watan » a rapporté que le Premier ministre reprendra ses activités ce matin, au milieu de l’empressement des départements du Serail à mobiliser la plus large couverture médiatique pour une activité attendue à onze heures de l’après-midi, avant que Mikati ne s’embarque dans une navette consultative entre Baabda et Ain al-Tineh pour élaborer une solution globale pour sortir de la confusion gouvernementale, à commencer par la résolution du problème de la démission du ministre de l’Information George Kordahi. Des sources bien informées ont rapporté que le Premier ministre « a pris sa décision quant à la nécessité de préparer le terrain pour que Kordahi présente sa démission « poliment », c’est-à-dire en assurant une voie de sortie spécifique pour la démission qui la place dans un modèle positif visant à faire avancer l’intérêt national et à souligner à nouveau la volonté et la détermination du gouvernement à écarter tout ce qui pourrait perturber les relations avec le Royaume d’Arabie Saoudite et les Etats arabes du Golfe.

Les sources ont cité que le président Michel Aoun est en accord avec le Premier ministre sur la nécessité de la démission de Kordahi, à condition que les discussions entre eux restent aujourd’hui sur les « scénarios possibles » pour présenter cette démission, en consultation avec le président du Parlement Nabih Berri, le « Hezbollah » et le « Marada », d’autant plus que tous les milieux arabes et internationaux que le Liban a consultés sur les moyens de résoudre la crise avec l’Arabie saoudite ont mis l’accent sur la démission de Kordahi comme « point de départ » dans cette direction.

Dans ce contexte, les sources ont révélé à « Nidaa Al-Watan » que « tous les fils de la médiation, qatariens, européens et américains, se sont croisés à ce point comme un point de départ nécessaire » pour réinitialiser la situation d’abord avec l’Arabie saoudite avant d’entamer toute médiation sérieuse et productive avec elle, même la partie koweïtienne a confirmé Pour les responsables libanais qui ont demandé son aide, « le gouvernement libanais doit prendre l’initiative et s’aider lui-même pour que les autres puissent l’aider. »

En ce sens, le département d’État américain a mis l’accent hier sur la nécessité de « maintenir ouverts les canaux diplomatiques entre le Liban et les États du Golfe », soulignant à son tour que « le Hezbollah est l’une des principales raisons de l’exacerbation des crises libanaises. »