SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 September 2022, Tuesday |

Moins d’un mois avant l’élection… Et les cinq secondes pour sauver le Liban

Moins d’un mois nous sépare des élections législatives prévues le 15 mai, le Hezbollah a accéléré le rythme de sa rhétorique de trahison, qu’il utilisait pour inciter afin d’obtenir une majorité parlementaire pour détenir constitutionnellement toutes les articulations du pays et adhérer pleinement à l’axe iranien, tandis que les forces souveraines mènent la bataille pour maintenir l’équilibre minimum qui empêche le Hezbollah de renforcer son contrôle de la décision nationale.

Le point de vue du président du Parti socialiste progressiste Walid Joumblatt sur l’aliénation cité par le journal « Al-Anbaa » a envoyé un message clair à tous les résidents et expatriés libanais que la bataille électorale est entre les forces souveraines et les forces qui cherchent à frapper le reste de la décision souveraine, soulignant que les choses sont devenues claires que l’axe syro-iranien contre le reste de la décision nationale indépendante dans les élus et les non-élus, soulignant que la cible est toute réunion démocratique, et la bataille n’est pas la bataille de Taymout Joumblatt seul, mais la bataille de tous Décision nationale souveraine arabe indépendante.

Joumblat espérait que les ambassadeurs saoudien et koweïtien retourneraient dans le Golfe et mèneraient un mouvement d’équilibre afin de ne pas rester sous le contrôle de l’Iran et de la Syrie, et a vu que la crise est longue et peut être ouverte, mais la question est due à la gravité du travail du gouvernement concernant l’approbation du protocole avec le Fonds monétaire international, considérant que l’accord initial n’est pas suffisant s’il n’est pas traduit dans la pratique par l’approbation du parlement actuel, appelant à la libéralisation du taux de change parallèlement à l’accord avec le FMI, et a souligné que c’est notre dernière chance.

À cette époque, le chef de la réunion démocratique, le député Taymour Joumblatt, a poursuivi ses visites dans les villages et les villes de Chouf, soulignant que la bataille est menée face à ceux qui veulent abolir la montagne et dominer la patrie, et a déclaré: « Nous combattrons la confrontation lors des élections afin de récupérer l’État enlevé par le Hezbollah, l’Iran et (le président) Michel Aoun».
Joumblatt a ajouté « Où étiez-vous le jour où Kamal Joumblatt a été martyrisé pour la souveraineté ? Et où étiez-vous lorsque Walid Joumblatt a abandonné l’accord du 17 mai ? Où étiez-vous quand les hommes de l’Armée populaire de libération ont ouvert la route du sud ? »

Fadi Maalouf, candidat dans la liste du « partenariat et volonté » pour le siège catholique Fadi Maalouf dans une interview à «al-anbaa» électronique, a souligné que la bataille dans le cercle d’Al-Chouf-Aley est difficile, le Courant patriotique libre considère la bataille du siège catholique comme sa bataille, mais ce qui est important est l’opinion du peuple, et « d’autre part nous faisons ce qui est nécessaire dans le Parti patriotique libre pour que la victoire soit notre alliée, parce que notre bataille est la bataille du partenariat réel, de la réconciliation et de la coexistence, pas la bataille de l’hégémonie et de la dépendance de l’autre ».

    la source :
  • Al-Anbaa