SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 October 2021, Wednesday |

On a commencé avec les quotas dès le début des nominations administratives?

Dans une lecture de sources ministérielles sur le premier rang de nominations administratives qui ont été approuvées lors de la session d’hier, elle a déclaré avoir présenté un échantillon d’une décision claire de partager les positions et l’influence entre le Mouvement patriotique libre d’une part et le duo chiite d’autre part l’autre, tout en préservant la part du président Najib Mikati.

Les sources ont déclaré au journal Al-Jomhouriyah qu’il avait présenté un modèle pour le quota très attendu de nominations administratives aux postes vacants.

Elle a souligné que le duo chiite a imposé son candidat à la présidence de l’Université libanaise, sans que personne ne discute de la nomination du Dr Bassam Badran à sa présidence.

Le Mouvement patriotique libre a exercé un contrôle sur les autres membres du Conseil constitutionnel.

Il a ajouté à ses membres l’ancien ministre le juge Albert Sarhan et l’avocate Mireille Najem et Issam Suleiman, comme membres du Conseil constitutionnel.

Le Conseil a pris ce que le Premier ministre voulait en nommant le juge Muhammad Al-Masry au poste de directeur général du ministère de la Justice.