SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 26 November 2022, Saturday |

Préparations aux affrontements… la scène interne est basée sur un « triangle de collision »

Al-Joumhouriya
A A A
Imprimer

Le pays est devenu politiquement, économiquement, financièrement, socialement, judiciairement, sainement et même patriotiquement détérioré. Il n’y a pas d’ententes, pas de règlements, mais des préparatifs d’affrontements sur tous les fronts. Cela est devenu évident et s’étend à toute la scène interne, qui semble avoir subi des commotions dans le cerveau politique qui la gouverne, après la publication de la « non décision » du Conseil constitutionnel. Ces préparatifs ont reflété un tri interne clair, et ont fixé la scène interne sur un triangle de collision :

– Dans le premier camp, une équipe qui a ressenti la « non décision » du Conseil constitutionnel avec une défaite difficile à supporter, ce qui l’a conduit à une réaction émotionnelle dans laquelle elle a visé l’adversaire et l’allié, et cela était évident dans le langage enflammé utilisé par le chef du « Courant patriotique libre », le député Gebran Bassil, dans son rejet du résultat du recours présenté par le bloc du Liban fort dans certains amendements à la loi électorale actuelle.

– Sur le deuxième côté de ce triangle, se trouve un groupe qui, en raison de la « non-décision » du conseil constitutionnel, a le sentiment d’avoir remporté une victoire et d’avoir vaincu le Courant patriotique libre, car il semblait avoir atteint son objectif, à savoir provoquer un coup d’État qui rompt l’équation parlementaire existante et renverse la majorité au pouvoir.

– Quant au troisième côté, il s’agit d’un citoyen libanais vaincu. Les responsables de ce pays sacrifié par ce citoyen dans une bataille de règlement de comptes qui tourne autour de la faim et de la souffrance du peuple.