SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 November 2022, Monday |

Quoi de neuf dans le cas de l’enquêteur judiciaire Tarek Bitar?

Aljomhouriyah a appris, que le Conseil judiciaire suprême tiendra sa troisième réunion aujourd’hui à son siège, dans le cadre de ses réunions publiques qui ont commencé mardi dernier, après que sa structure ait été achevée pour reprendre les recherches sur un certain nombre de questions soulevées.

Parmi eux figurent notamment les positions du juge d’instruction judiciaire, Tarek Bitar, après qu’il n’ait pas pu parvenir à un consensus pour l’inviter à comparaître devant lui seul ou avec plusieurs juges.

Parmi eux, les juges Nassib Elia et Naji Eid, qui ont rejeté la demande de réponse présentée par les représentants des avocats, Ali Hassan Khalil et Ghazi Zeaiter.

Ces réunions ouvertes arrivent à un moment proche de la date fixée par Bitar pour entendre les députés Nohad Machnouk et Ghazi Zeaiter le 29 de ce mois.

Au milieu de la conviction que deux mandats d’arrêt pourraient être émis contre eux, semblable à celui qu’il avait émis contre le député Ali Hassan Khalil.

Des sources gouvernementales proches du 8 mars ont déclaré à Aljomhouriyah: « La personne qui veut transformer la solution naturelle aux abus du juge Bitar dans le dossier du port de Beyrouth en une bataille acharnée, faites-lui savoir qu’elle l’écrasera d’abord. »