SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 December 2021, Sunday |

Répercussions désastreuses de la crise avec les pays du Golfe

En ce qui concerne la crise diplomatique émergente entre le Liban, l’Arabie Saoudite et certains pays du Golfe, aucun développement n’a encore été enregistré qui indique l’existence d’une solution prochaine.

Après les avertissements reçus par les ambassadeurs du Liban expulsés des pays du Golfe arabique, les ambassadeurs libanais en Arabie Saoudite et à Bahreïn, Fawzi Kabbara et Milad Namour, ont poursuivi leur tournée qui avait commencé avec Aoun, et ils ont rendu visite hier au patriarche maronite, le cardinal Mar Beshara Boutros Al-Rahi, à Bkerké, et lui ont présenté les défis auxquels sont confrontés les Libanais dans les pays de la diaspora, notamment en Arabie Saoudite et au Bahreïn.

Le journal Al-Joumhouria a appris que la tournée des deux ambassadeurs ne s’arrêtera pas là, car ils considèrent qu’il est de leur devoir d’informer les hauts responsables de la réalité de la situation qui prévaut dans les pays du Golfe sans occulter les risques sérieux que les mesures strictes à venir peuvent entraîner, à moins que les Libanais ne soient en mesure d’atténuer la congestion par des mesures sérieuses qui rouvrent les lignes diplomatiques avec ces pays, craignant que les choses n’atteignent un point après lequel il sera difficile de revenir à toute forme de relations normales entre ces pays et le Liban.