SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 16 October 2021, Saturday |

Secrets des journaux locaux

Al-Joumhouria

Il a été noté qu’un responsable a réitéré hier une position exprimée par un haut responsable, qui suggère l’adoption d’une politique systématique qui pourrait provoquer une sensibilité étrangère et exposer le pays à un isolement supplémentaire.

Une référence officielle a été surprise par la négligence de ses positions après avoir été informé de la négligence d’un groupe de lettres officielles qu’il a envoyées à un certain nombre de pays.

Des sources bien informées ont révélé qu’un haut responsable, lors de sa rencontre avec ses collaborateurs, n’avait pas évoqué une option dont on a beaucoup parlé ces derniers temps.

Al-Liwaa

Un grand pays a lancé le comité de crise au Liban, dans un cadre ministériel-diplomatique, en attendant le cours des négociations sur le dossier nucléaire iranien!

Une référence a exprimé sa déception face à une rencontre diplomatique officielle, vue des propositions, et de l’impression honteuse de la fin des interactions..

Un parti de premier plan a fini de mettre en place un concept pour faire face aux répercussions de la crise, basé sur l’activation de ses alliances actuelles, en cas d’excuses !

Nidaa Al-Watan

Le parlement a debuté les préparatifs des élections législatives, en modifiant la loi des municipalités, et en autorisant le maire à dépenser selon une déclaration ou une facture jusqu’à un plafond de dix millions de livres au lieu de trois, et le conseil municipal jusqu’à cinquante millions de livres au lieu de dix. Il est prévu que cette étape sera complétée par le transfert des revenus du Fonds municipal indépendant pour commencer à les utiliser.

L’un des membres du Conseil constitutionnel déclare les privilèges qu’il a obtenus en vertu de sa nomination, considérant que lui et ses collègues ont pu imposer trois numéros spéciaux au lieu de quatre,et qu’il est également devenu en contact permanent avec les références politiques de son secte pour discuter des décisions et demander des services.En plus de son bénéfice de superviser des thèses scientifiques dans des facultés de droit et de les discuter en tenue de Conseil constitutionnel,qui coûte mille dollars.

Il a été constaté que certaines banques européennes refusent de bonifier les crédits documentaires ouverts par la Banque du Liban en faveur de certaines institutions du secteur public en raison de la perte de confiance dans la situation bancaire et monétaire au Liban, ce qui empêche la fourniture de pièces de rechange pour certains installations.

Al-Anbaa

Une plateforme officielle perd tout son rôle après le chaos qui régnait sur un marché informel et n’a montré aucune efficacité pour lui controler.

Un projet social de base est resté dans le cadre des déclarations, malgré la permission légale dont il a bénéficié.