SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 26 November 2022, Saturday |

Secrets des journaux locaux

Al-Nahar
Une source suivant le dossier de l’électricité a décrit la résolution du Cabinet n° 15 du 6 avril 2022, qui a approuvé le plan de l’électricité et relative à la conduite de négociations pour construire des centrales électriques avec la non-adoption de règles juridiques comme une chute.
Un certain nombre de banques ont cessé d’appliquer la circulaire 161 sous prétexte que la Banque du Liban ne fournit pas suffisamment de liquidités en dollars sur Sayrafa.
L’un des médias proches de l’opposition brouille un député démissionnaire et un candidat à la montagne, lui apportant un soutien supplémentaire, selon des partisans d’un vieux parti.
Des délégations partisanes ont commencé à se rendre à Jabal al-Arab pour prendre des dispositions pour le vote des Syriens qui ont la citoyenneté libanaise et pour s’assurer de toutes les conditions nécessaires pour qu’ils viennent au Liban.

Al-Joumhouria
Les dernières heures ont vu une bagarre entre un haut fonctionnaire et un syndicaliste sur la course entre qui annonce le premier un succès nutritionnel.
Une équipe politique confirme que des formations élaborées par un dirigeant actuel et portées par le ministre concerné ne passeront pas.
Des sources bien informées affirment que les développements régionaux et internationaux pourraient conduire à un mouvement positif clair proche des pays vers le Liban.

Al-Liwaa
L’idée de tenir des élections présidentielles anticipées au Liban constitue toujours un point d’attraction entre les présidences, parfois la situation dégénère, et parfois elle s’apaise, en attendant les traits d’évolutions positives dans la région !
Les proches d’une autorité gouvernementale craignent que la grève des employés du secteur public retarde ou perturbe les élections au milieu du mois prochain.
Certaines banques « rebelles » ont clarifié la circulaire du gouverneur de la Banque du Liban concernant la possibilité pour l’employé ou le retraité de retirer l’intégralité de son salaire transféré du ministère des Finances, sous prétexte de crainte de poursuites.

Nidaa Al-Watan
La liste du Courant patriotique libre au Akkar fait face à des contestations qui retardent son annonce, et le candidat sunnite Mohammad Yahya tente d’imposer ses conditions dans tous les sens, et il est rapporté que le « Parti Baath » ne votera pas pour cette liste après que son candidat Ammar al-Ahmad a été exclu et la liste ne recevra pas la majorité du vote alaouite.
Le discours du « Mouvement patriotique libre » sur la loi orthodoxe s’est atténué après qu’il dépendait des votes chiites que le Hezbollah lui injecterait afin qu’il puisse obtenir six sièges chrétiens avec des votes chiites.
« Certaines banques commerciales » ont commencé à contacter des entreprises qui déposaient plus tôt de la monnaie libanaise afin d’obtenir des dollars plus tard sur la base du prix de la plateforme Sayrafa et pour les informer de la nécessité de récupérer l’argent qu’elles ont mis en livres.

Al-Anbaa
Un candidat saisit l’opportunité d’événements dans le but de se montrer dans une position proche d’un parti politique bien connu.
Un candidat parlementaire récemment entré dans le monde de la politique dans l’un des districts du nord du Mont-Liban, souffre d’une crise d’image stéréotypée totalement négative.

Al-Binaa
Des sources russes ont déclaré que le vote arabe sur la suspension de son adhésion au Conseil des droits de l’homme était divisé entre le rejet, par l’amitié, comme la Syrie et l’Algérie, ou l’abstinence, par la neutralité, qui est le choix de 12 pays, dont l’Arabie saoudite et L’Egypte, ou l’absence, et le cas de ce qui n’est pas une hostilité par 5 pays, dont le Liban et la Somalie.
Des sources financières décrivent la conclusion d’un accord entre le Liban et le Fonds monétaire international avec une déclaration d’intentions incomplète avec l’intention de reporter la décision sur les détails après les élections législatives et le nouveau gouvernement, et d’accorder une dose morale de soutien au Liban en déclarant l’intention de soutenir le Liban sans calendrier précis d’engagements mutuels.