SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 9 February 2023, Thursday |

Secrets des journaux

Al-Nahar
Il a été remarqué que des propriétaires de restaurants et de pâtisseries bien connus dans le pays ont déménagé la plupart de leurs entreprises à Istanbul, au Caire et à Dubaï.
Une haute référence nomme une présentatrice libanaise d’une célèbre télévision d’un pays arabe pour occuper le poste d’ambassadrice du Liban dans la capitale américaine, Washington.

En réponse à « Asrar Al-Aliha »,cocernant les opperations de sable la nuit sous les yeux des services de sécurité compétents, une source sécuritaire a précisé que « toutes les fouilles et utilisations de sable qui ont eu lieu dans la commune de Mayrouba avait auparavant été saisie par les services de sécurité compétents avec l’arrestation de 3 personnes qui ont commis des violations de sable.

Al-Joumhouria
Un nouveau responsable a rejeté son accusation d’affiliation à un parti et a souligné qu’il rendait visite à tout le monde chaque semaine.
Des sources ont demandé la raison de la diffusion d’un discours prononcé par un ministre libanais un mois avant qu’il ne prenne ses fonctions à ce moment-là, et est-ce un message politique négatif adressé au gouvernement?
Il a été noté que certains ministres n’ont pas encore accordé d’interviews aux médias, et personne ne sait ce qu’ils font dans leurs ministères.

Al-Liwaa
Une source libanaise bien informée s’attendait à ce que les sanctions internationales contre des personnalités libanaises se multiplient à mesure que la date des élections législatives approche!
Dans l’histoire de la justice, aucun juge n’a fait l’objet d’un tel nombre de plainte de rejet sous divers noms juridiques, comme cela est arrivé à l’enquêteur dans l’explosion du port!
La « mafia », qui a collecté de grosses sommes d’argent par la fabriquation des crises pétrolières avant la formation du gouvernement, a recourt à un usage abusif des sites d’information pour préparer psychologiquement les consommateurs aux jeux de manipulation des prix.

Nidaa Al-Watan

Les informations dont disposent les enquêteurs sur les événements de Tayouneh sont que les responsables du Hezbollah ont inspecté la rue dans laquelle le problème a éclaté 24 heures avant les événements de Tayouneh.
Il est dit que le but de créer un trouble sécuritaire à Tayouneh était de pousser le Conseil des ministres à se réunir sous la menace d’une guerre civile et à prendre une décision d’arrêter le travail du juge Tarek Al-Bitar afin d’éviter cette guerre.
Des partis chrétiens affiliés au 14 mars n’étaient pas satisfaits du rassemblement populaire qui a eu lieu autour des forces libanaises, estimant que l’attaque de Sayyed Hassan Nasrallah contre les forces a profité à leur chef, Samir Geagea, après avoir pensé que les forces avaient reculé populairement, ces partis se sont retrouvés obligés de montrer leur solidarité avec Geagea.

Al-Binaa
Des sources ministérielles ont déclaré que la pression pour limoger ou démissionner le ministre Georges Kordahi a provoqué une crise gouvernementale qui peut entraîner une paralysie du travail gouvernemental si le gouvernement dépasse les problemes concernant le juge Tarek Al-Bitar et la déclaration du Hezbollah à cet égard contient plus de la solidarité.
Un ambassadeur européen s’est arrêté devant le discours du président syrien devant le rassemblement d’officiers de l’armée, soulignant la nouvelle phase qui a commencé avec le retrait américain d’Afghanistan et l’inévitabilité de sa poursuite et son impact sur la région, appelant à la fermeté pour la confrontation des changements majeurs sont à venir.

Al-Anbaa
Il ne semble pas qu’une nouvelle crise puisse être traitée de la même manière qu’un problème similaire a été traité par le gouvernement précédent, et il est donc probable qu’elle devienne plus compliquée.
Le début de la semaine prochaine sera une date attendue pour connaître le sort d’une crise nationale majeure et si les efforts pour la résoudre réussiront.