SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 17 September 2021, Friday |

Source parlementaire: Aoun veut contrôler le gouvernement

Une source parlementaire de premier plan s’est étonnée de l’incapacité du président Michel Aoun à accepter les solutions proposées par le président Najib Mikati pour faire sortir la formation de l’impasse, bien même qu’il avait obtenu une part privilégiée.La source a demandé : Que dira-t-il à la délégation du Sénat américain, qui l’a rencontré et lui a promis que le gouvernement verrait le jour avant la fin de cette semaine?Voulait-il que son engagement, qui a coïncidé avec l’arrivée de la délégation à Beyrouth, dire que le problème n’est pas avec lui, mais avec les autres?

La source parlementaire a déclaré à Asharq Al-Awsat que « les indicateurs étaient positives et suggéraient la formation du gouvernement prochainement, jusqu’à ce qu’Aoun a fait une déclaration aux Libanais par l’intermédiaire de son bureau des médias,quelques minutes après la déclaration publiée par le bureau du président désigné.Je ne pense pas qu’il voulait qu’il réponde à Mikati, mais a choisi le timing qui lui permettrait de continuer à faire chanter les autres. »

La même source a vu qu’Aoun veut contrôler le gouvernement, et qu’il y a ceux qui sabotent la médiation du général de division Abbas Ibrahim, et certains d’entre eux sont de sa famille ou de ceux qui lui sont affiliés.La source a demandé: est-il possible pour lui d’exprimer son mécontentement face à l’accueil par Mikati d’un certain nombre de ministres qu’il a proposés aux portefeuilles ministériels de la part de son équipe politique, alors même que ses rencontres avec eux s’inscrivaient dans le cadre d’une connaissance, et la plupart d’entre eux il ne les avait jamais rencontrés?