SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 February 2023, Thursday |

Une gifle à Macron et un « tfou » pour Gebran

Imad Moussa - Nidaa Alwatan
A A A
Imprimer

Après la gifle de Damien Tarell, 28 ans, contre le président de Français Emmanuel Macron dans la région du Drom mardi dernier, elle a demandé :

Qu’est-il arrivé à Trell après que les escortes de Macron l’ont arrêté ? L’ont-ils écrasé avec leurs chaussures? L’avez-vous traîné ? Ont-ils détruit son visage? Lui ont-ils cassé quelques-unes des côtes ? Rien de tout cela. C’est bizarre. Il a été transporté d’urgence à l’enquête et condamné à 18 mois de prison, dont 14 mois avec sursis. Remise spéciale.

Elle a également demandé: Le président humilié est-il devenu fou? A-t-il appelé ses partisans à répondre à tous ceux qui l’ont supplié d’attaquer le chef du mouvement libre Macron ?

Son Excellence le Président Macron n’a pas agi avec émotion, mais a plutôt atténué la gravité de ce qu’il a subi en affirmant que « ce sont des actes individuels commis par des personnes très violentes » et son service de presse n’a publié aucun communiqué.

Pouvez-vous imaginer que quelque chose de similaire se produise avec un président, un roi ou un prince arabe? L’agresseur n’aura probablement pas la chance d’obtenir un procès équitable. Il ne se rendra pas au tribunal. Les escortes l’enverront en quelques secondes pour rencontrer son Seigneur avant qu’il ne puisse se laver. Un rêve merveilleux qu’un citoyen puisse gifler son patron pour une bonne raison.

Je me suis aussi posé la question suivante :

Vous voyez ce qui aurait été le plus douloureux (moralement) que n’importe quel fonctionnaire: la gifle, le « tfou » ou le « éclosion » de l’œuf sur le front, Dieu nous en préserve?

Macron a absorbé la gifle d’un maniaque qui admirait Hitler et Gebran ne comprenait pas le « tfoo » spontané émis par une bonne citoyenne nommée Yasmine Masri. Yasmine a dit ce que des milliers de politesses disent chaque jour à des responsables politiques, notamment le prince héritier Gebran Bassil, accusé de corruption par un Américain et un Libanais, un conférencier de haut niveau sur la lutte contre la corruption et un législateur juridique pour la combattre. Salutations à G.B

Yasmine a dit ce que Pierre Sadeq a dessiné,

Le moins qu’elle ait dit. Je m’attendais à ce que Bassil réponde à l’insulte par une augmentation et publie une déclaration déclarant sa compréhension de la colère des gens, considérant que le « Tfou» est venu dans un contexte naturel, ou du moins le gendre a dû ignorer l’incident qui passait. Au contraire, il a demandé à ses compagnons ota’i d’agir. Ils ont donc agi. Au lieu de demander aux amants de s’exprimer contre les petites personnes, il a demandé à tous ses partisans, « responsables et membres du Mouvement patriotique libre, de ne pas rester silencieux du tout et de répondre de manière appropriée à toute violence verbale, morale ou physique à laquelle l’un d’eux est soumis par certaines personnes qui ne valorisent pas la dignité ».

Et si Yasmine vous giflait comme Damien Tarell l’a fait avec Emmanuel Macron sans raison ? Auriez-vous invité vos partisans à se mobiliser publiquement et à lubrifier les armes de destruction massive ?

C’est tout  un « Tefou », mec!