SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 6 December 2022, Tuesday |

10 morts suite à l’attaque israélienne d’un convoi d’armes iranien en Syrie

Dix personnes, dont des Iraniens, ont été tuées dans le ciblage par Israël d’un convoi d’armes iranien après qu’il ait franchi la frontière irakienne, a révélé le Wall Street Journal.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, des avions non identifiés ont pris pour cible, hier à minuit, la frontière syro-irakienne dans la campagne orientale de Deir ez-Zor.

Un site militaire de la milice a également été visé près de la zone, causant de lourdes pertes, puisque 14 personnes ont été confirmées tuées jusqu’à présent, la plupart d’entre elles appartenant à des milices affiliées à l’Iran.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, le bilan risque de s’alourdir en raison des blessés, dont certains sont dans un état critique, en plus des informations concernant d’autres personnes tuées, sans compter les lourdes pertes matérielles dues au ciblage de camions d’armes et de réservoirs de carburant.

En réponse à une question de l’Agence France-Presse, une porte-parole de la coalition internationale dirigée par les États-Unis a confirmé que l’attaque n’était pas un raid de l’armée américaine ou de la coalition.
L’observatoire ou un responsable des gardes-frontières irakiens n’ont pas non plus été en mesure de déterminer immédiatement la nature de l’attaque ou la partie responsable de celle-ci.

Selon un responsable des gardes-frontières irakiens, l’attaque a visé en Syrie un convoi de « camions-citernes chargés de carburant en provenance d’Iran », qui a traversé l’Irak et se dirigeait vers le Liban.

Il a expliqué que 22 camions-citernes ont traversé l’Irak et que dix camions ont été visés par l’attaque après avoir traversé le territoire syrien. Il a souligné que quatre camions ont été « complètement brûlés », mais qu’aucun blessé n’a été signalé immédiatement.

Les groupes armés fidèles à l’Iran jouissent d’une influence militaire importante dans la zone frontalière entre la Syrie et l’Irak, et sont répartis sur la rive occidentale de l’Euphrate dans le gouvernorat syrien de Deir ez-Zor. L’Iran apporte un soutien militaire au régime d’Assad dans le conflit en Syrie.

Le 18 octobre, l’Observatoire syrien avait indiqué qu’un hélicoptère de la « Coalition internationale » avait été visé par des rafales lancées depuis des emplacements proches de l’ancien aéroport et de Jabal al-Omal surplombant les quartiers de la ville de Deir ez-Zor, où sont stationnées les forces du régime et les milices pro-iraniennes, coïncidant avec le bruit de mitrailleuses lourdes provenant de la base de la « Coalition » dans le champ gazier de Konico, au nord de Deir ez-Zor.

L’Observatoire syrien a également suivi 5 frappes aériennes menées par des avions de guerre de la coalition sur des sites de la milice iranienne à Deir ez-Zor en août dernier, qui ont causé la mort de 11 miliciens, en plus de causer des pertes matérielles aux sites visés.

    la source :
  • alarabiya